L’alimentation ultra-transformée met à mal la santé cardiovasculaire

Par Sarah Amiri Publié le 13/11/2019 Mis à jour le 13/11/2019
Actualité

Chaque augmentation de 5 % d’aliments transformés dans l’assiette impacte la santé cardiovasculaire selon une étude américaine.

Pourquoi c’est important

Pour l’American Heart Association, la santé cardiovasculaire se définit selon 7 paramètres : la tension artérielle, le cholestérol, la glycémie, le tabac, le poids, l’activité physique mais aussi l’alimentation.

En effet, près de 22 % des décès et près de 50 % des décès cardiovasculaires seraient liés à l’alimentation. Dans cette nouvelle étude, les chercheurs s’intéressent à l’impact d’une alimentation très transformée sur la santé cardiovasculaire.

L’étude

Des chercheurs du Centre de contrôle et de prévention des maladies (CDC) ont examiné les données, issues de l’étude National Health and Nutrition Examination Survey (NHANES), de près de 13 500 individus âgés de 20 ans et plus. Durant 5 ans, les participants ont complété régulièrement un questionnaire concernant leur consommation alimentaire sur 24 h et répondu à des questions sur leur santé cardiovasculaire.

Résultats : à chaque fois que quelqu’un augmente de 5 % la part des calories qu’il ingère sous forme d’aliments ultra-transformés, ses paramètres de santé cardiovasculaire évoluent dans le mauvais sens. Les adultes qui consomment environ 70 % de leurs calories sous forme d’aliments ultra-transformés sont deux fois moins susceptibles d’avoir une bonne santé cardiovasculaire comparé à ceux dont les aliments transformés ne concernent que 30 % de leurs calories.

En pratique

Il peut s’avérer compliquer de changer ses habitudes alimentaires quand on n’est pas vraiment doué en cuisine ou quand notre environnement est imprégné de nourriture industrielle. Le changement doit se faire progressivement, mais sûrement ! Voici trois conseils pour commencer :

Ces produits sont très souvent sur emballés et leur packaging est très markétiser (beaucoup de couleur et de d’écriture). Ce sont de faux aliments qui nécessitent une longue préparation souvent difficile (mais pas impossible à réaliser soi-même).

  • Apprendre à lire les étiquettes

Quelques indices présents sur l’étiquette du produit peuvent indiquer de la nature transformée du produit. En effet, plus la liste d’ingrédient est longue plus le produit est susceptible d’être transformé. Ensuite, il faut être attentif aux ACE, ingrédients industriels que l’on ne trouve pas dans nos cuisines, autre indice de la transformation du produit.

Le Nutriscore ne prend pas en compte l’index glycémique, le teneur en vitamines et en minéraux des aliments, la qualité et l’équilibre des graisses, la qualité des protéines et surtout la transformation des aliments. Résultat : de nombreux produits ultra-transformés se retrouvent avec un score A ou B. 

Pour aller plus loin, lire : Comment se désintoxiquer des aliments ultra-transformés 
 

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top