Une alimentation pauvre en glucides améliore le syndrome des ovaires polykystiques

Par Lanutrition.fr Publié le 18/01/2012 Mis à jour le 10/03/2017
Une alimentation pauvre en glucides améliore le syndrome des ovaires polykystiques.

Le syndrome des ovaires polykystiques, aussi appelé syndrome de Stein-Leventhal, est une maladie fréquente qui touche les femmes. D'une origine mal connue, elle se manifeste par un dérèglement de l'axe hypothalamo hypophysaire dont le rôle est de contrôler naturellement notre production d'hormones sexuelles. Les femmes qui en souffrent développent ainsi fréquemment une résistance à l'insuline (pouvant évoluer vers le diabète), prennent du poids et ont des symptômes de virilisation (acné, pilosité excessive, etc).

Les traitements dans cette maladie sont uniquement symptomatiques et ne contrôlent pas toujours tous ses aspects. C'est pour cette raison que des chercheurs ont décidé de faire participer 57 femmes souffrant de ce syndrome à une étude évaluant le bénéfice d'une alimentation très riche en protéines, riche en lipides mais pauvre en glucides sur l'organisme.

Les femmes ont donc été réparties en 2 groupes. Chaque groupe a consommé le même nombre de calories par jour mais le premier groupe a vu sa répartition calorique comme telle : 40% des calories sous forme de protéines, 30% sous forme de lipides, 30% sous forme de glucides. Le deuxième groupe a suivi une alimentation plus classique : 15% des calories sous forme de protéines, 30% sous forme de lipides et 55% sous forme de glucides.

Au terme des 6 mois de l'étude, les femmes ayant reçu le régime riche en protéines ont perdu plus de poids que les autres et ont vu leur sensibilité à l'insuline s'améliorer. Même si le régime n'a pas eu d'effet bénéfique sur les hormones dans cette maladie, les chercheurs considèrent qu'il s'agit d'une bonne stratégie alimentaire pour mieux combattre ce syndrome.

Références: Sørensen LB, Søe M, Halkier KH, Stigsby B, Astrup A. Effects of increased dietary protein-to-carbohydrate ratios in women with polycystic ovary syndrome. Am J Clin Nutr. 2012 Jan;95(1):39-48.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top