Soigner le syndrome des ovaires polykystiques naturellement

Par Pierre Lombard Publié le 11/05/2016 Mis à jour le 17/08/2017 Edition Abonné
Article

Ce syndrome représente l'une des premières causes d’infertilité des femmes. Lié à des facteurs environnementaux, il peut être amélioré par l’alimentation et certains compléments alimentaires. Détails.

Le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK), encore appelé Anovulation Hyperandrogénique (AH), est l’un des désordres hormonaux féminins les plus communs. Il touche  entre 5% et 10% des femmes partout dans le monde (1). C’est la première cause d’infertilité chez les femmes.
Ce syndrome a été découvert en 1935...

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Retrouvez la suite de votre article en vous connectant à votre espace personnel.

Je m'identifie
Pas encore abonné ?

Accédez à des articles et conseils exclusifs en vous abonnant pour seulement 39 € / an.

Je m'abonne
Publicité

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top