Une alimentation basée sur les végétaux peut-elle réduire le risque de diabète de type 2 ?

Par Sarah Amiri Publié le 30/07/2019 Mis à jour le 09/07/2020
Actualité

L’engouement pour les régimes végan, végétarien et flexitarien motive les chercheurs à évaluer leurs effets sur le risque de diabète de type 2… qui s’avère a priori positif.

Pourquoi c’est important

Le diabète de type 2 est caractérisé par une augmentation de la production d’insuline (pour aider à digérer le sucre en excès). A long terme le pancréas s’épuise et la production d’insuline diminue provoquant des hyperglycémies. Alors que ce trouble métabolique s’est longtemps déclaré après l’âge de 40 ans, de plus en plus de cas sont diagnostiqués beaucoup plus précocement. La cause ? Nos modes de vie : sédentarité, mauvaise alimentation, surpoids…                               

Le mode de vie reste l’un des principaux facteurs de risque du diabète de type 2. Aussi beaucoup d’études s’intéressent aux effets de l’alimentation pour le prévenir. Et récemment c’est l’alimentation basée sur les végétaux qui a été passée au crible.

Les études

Une méta-analyse publiée dans JAMA Internal Medicine, a regroupé les résultats de 9 études d’observation, sur plus de 307 000 adultes et 23 544 cas de diabète, pour évaluer les bénéfices d’une alimentation riche en végétaux (associée à une forte limitation ou à une exclusion de la consommation de produits animaux) sur les risques de diabète de type 2. Ces études comprenaient des régimes végétariens, végétaliens, mais aussi des alimentations comprenant des sucres, des céréales raffinées, et des boissons sucrées.

Résultats : une alimentation basée sur les végétaux est associée globalement à un risque inférieur de 23 % de contracter un diabète de type 2. Plus l’alimentation est stricte, ne contenant que des produits bruts ou peu transformés (fruits, légumes, graines, noix, légumineuses), et plus ce risque diminue.

Selon les chercheurs cette association positive provient d’une amélioration de la sensibilité à l’insuline, de la pression artérielle, une réduction de l’inflammation et au maintien d’un poids normal.

Dans une autre étude récente (2020), l’European Prospective Investigation into Cancer and Nutrition-InterAct (EPIC), menée dans 8 pays d’Europe sur plus de 340 000 participants, des chercheurs ont pu associer des marqueurs d’une consommation importante de végétaux à un moindre risque de diabète de type 2 en distinguant d’une part la consommation de fruits et légumes et d’autre part celle de céréales. 

Les fruits et légumes

Dans le premier volet de l’étude, les chercheurs ont examiné les associations entre la consommation de fruits et légumes (par le biais de la vitamine C et des caroténoïdes) et le diabète de type 2.
Les résultats sont basés sur les données de 9754 adultes ayant développé un diabète de type 2 d'apparition récente et sur un groupe de comparaison de 13 662 adultes qui n'ont pas eu de diabète pendant le suivi.

Résultats : chaque augmentation de 66 g par jour de la consommation de fruits et légumes était associée à une réduction de 25 % du risque de développer un diabète de type 2.

Les céréales complètes

Dans le second volet, les chercheurs ont examiné les associations entre la consommation de céréales complètes et le diabète de type 2.
Cette fois ce sont le données concernant 158 259 femmes et 36 525 hommes qui n'étaient pas atteints de diabète, de maladies cardiaques et de cancer qui ont été utilisées.

Résultats : après ajustement des facteurs de risque de diabète liés au mode de vie et à l'alimentation, les participants qui consommaient la part la plus élevée de céréales complètes présentaient un taux de diabète de type 2 inférieur de 29 % à celui des participants de la catégorie de consommation la plus basse. 
 

En pratique

Ces résultats sont prometteurs même s’ils ne permettent pas d’établir un lien de cause à effet. Manger essentiellement des végétaux ne nécessite pas d’arrêter complètement de consommer des produits animaux. Deux régimes santé bien connus seraient compatibles avec ces résultats, selon les chercheurs :

Le régime méditerranéen essentiellement constitué de fruits et légumes, de féculents (de préférence complets) et de légumes secs. L’huile d’olive accompagne chaque repas. Les produits animaux font aussi partie de la diète, de préférence du poisson ou des fruits de mer. La viande et les produits laitiers sont plus rarement consommés.

À lire aussi : Le régime méditerranéen en pratique 

Le régime DASH lui aussi riche en végétaux. Ce régime a été établi pour prévenir l’hypertension artérielle, et il s’apparente de très près au régime méditerranéen.

À lire aussi : Diminuez votre tension naturellement 

 

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top