Les bonnes raisons de devenir végétarien

Par Juliette Pouyat Publié le 25/02/2016 Mis à jour le 31/03/2017
Actualité

En privilégiant les fruits et légumes et en évitant les produits animaux, végétariens et végétaliens font du bien à leur santé mais aussi à l’environnement ! Voici 4 bénéfices de ces régimes.

Il existe deux principaux régimes qui privilégient une alimentation d'origine végétale : le régime végétalien qui exclut tout produit animal, le régime végétarien (sans viande ni poisson mais avec des produits animaux comme le fromage ou les oeufs). Les motivations pour devenir végétarien peuvent être multiples : par goût, pour des raisons éthiques, pour des questions de santé et peut-être même pour « sauver » la planète….pourtant même si certains sont convaincus de leur choix, il serait très difficile de suivre un régime végétarien à long terme et 8 végétariens sur 10 renonceraient à ce régime. Voici des raisons de se lancer et de persévérer, quitte à commencer en instaurant une ou deux journées sans produits animaux chaque semaine.

Bon pour le coeur et contre le cancer 

Les bénéfices du végétarisme ont été largement étudiés mais des incertitudes subsistent en raison soit de la taille des échantillons étudiés soit de la spécificité des populations étudiées. Dans une nouvelle étude parue dans la revue Critical Reviews in Food Science and Nutrition, des chercheurs ont fait une analyse de 108 études afin de mieux appréhender les effets bénéfiques sur la santé des régimes végétarien et végétalien.

Leurs résultats montrent que par rapport aux personnes qui suivent un régime omnivore, les végétariens et végétaliens présentent un indice de masse corporelle plus faible, des niveaux de cholestérol total et LDL plus bas et une glycémie également moins élevée. Ces résultats confirment ceux d’une étude montrant que les végétariens ont moins de risque de souffrir d’un syndrome métabolique.

L’analyse spécifique des études de cohorte prospectives a permis de montrer que chez les végétariens et les végétaliens le risque de développer et/ou de mourir d’une cardiopathie ischémique est plus faible de 25% que chez les personnes omnivores. La cardiopathie ischémique est une maladie causée par le rétrécissement des artères coronariennes. Elle se manifeste notamment par l’angine de poitrine ou l’infarctus du myocarde.

De la même façon, un régime végétarien pourrait diminuer de 8% le risque de développer un cancer ; chez les végétaliens ce risque serait diminué de 15%.

Cette étude parvient à des conclusions « fortes » car elle correspond à une analyse complète de la littérature scientifique consacrée aux régimes végétariens et végétaliens.

Lire : les végétariens ont moins de cancer du côlon surtout s'ils mangent un peu de poisson

 

Bon pour la ligne

Les végétariens sont souvent plus minces que les omnivores, ce qui pourrait pousser les personnes qui cherchent à mincir à opter pour ce régime. D’après une méta-analyse parue dans Journal of the Academy of Nutrition and Dietetics, le fait de devenir végétarien permet bel et bien de perdre quelques kilos.

Pour savoir si les régimes végétariens et végétaliens permettaient de perdre du poids et combien exactement, des chercheurs américains et japonais ont réalisé une revue de littérature systématique et une méta-analyse sur ce sujet. Ils ont recherché des essais cliniques, avec des adultes, qui duraient au moins 4 semaines, et identifié 15 essais cliniques comprenant 17 groupes d’intervention, dont 4 avec témoins.

En passant à un régime végétarien (ou végétalien), les individus perdaient en moyenne 3,4 kg. Il n’y avait pas de différence significative dans la perte de poids entre les régimes ovo-lacto-végétariens (avec oeufs et lait) et végétaliens.

Pour expliquer la perte de poids associée à ces régimes, les chercheurs évoquent le contenu élevé en fibres, la teneur faible en graisses (même si le contenu en graisses des régimes étudiés variait considérablement : de 9 % à plus de 30 %) et une meilleure dépense énergétique.

En conclusion, devenir végétarien ou végétalien peut être un bon choix pour la ligne et la santé.

Lire : le régime végétalien est efficace pour perdre du poids

 

Contre le diabète

En faisant la part belle aux fruits et légumes et donc en rétablissant l’équilibre acide-base de notre organisme, le régime végétarien permet de diminuer le risque de diabète de type 2. Les fruits et légumes ont en effet un pouvoir basifiant qui réduit l’acidité de l’organisme.

Le régime occidental riche en produits animaux, céréales, sel, tel que nous le connaissons induit une charge acide nette pour l’organisme. Or, l'organisme a besoin de respecter un certain équilibre acide-base pour bien fonctionner. Les fruits et légumes pourrait compenser l'acidité nocive à l’organisme. Une alimentation qui génère trop d’acidité peut provoquer une acidose métabolique.

L'acidité provoquée par l’alimentation est mesurée grâce à l’indice PRAL, qui permet de dire si un aliment aura plutôt une tendance acidifiante ou alcalinisante pour l'organisme.

66 485 femmes ont été suivies pendant 14 ans. Pendant le suivi, il y a eu 1372 cas de diabète de type 2. Chez les personnes qui avaient les indices PRAL les plus élevés (dans le quart supérieur), le risque de diabète de type 2 augmentait de 56 % par rapport au quart de personnes ayant l’indice le plus bas.

Par conséquent, un régime qui génère trop d’acides pourrait conduire à une résistance à l’insuline. En effet, des altérations de l’équilibre acide-base ont été associées à une diminution de la sécrétion d’insuline.

Si le fait de ne pas consommer de viandes limite l’acidité de l’organisme, attention toutefois à ne pas surconsommer les produits céréaliers qui sont eux aussi acidifiants.

Lire : un bon équilibre acido-basique pourrait protéger du diabète de type 2

 

Bon pour l'environnement

Une étude parue dans l’American Journal of Clinical Nutrition révèle qu’en adoptant un régime végétarien et même semi-végétarien, on pourrait diminuer les émissions de gaz à effet de serre de 29% et 22% respectivement.

Les chercheurs ont étudié l’impact de trois régimes alimentaires – végétarien, semi-végétarien et non-végétarien – sur les émissions de gaz à effet de serre.

Les données sont issues de l’Adventist Health Study 2 et les apports alimentaires de 73 308 participants ont été évalués grâce à des questionnaires comprenant 210 questions notamment sur les fruits, légumes, légumineuses, céréales, viandes, huiles, compléments alimentaires….

Les végétariens ne consomment jamais ou très rarement de la viande (<1 fois/mois), les semi-végétariens consomment de la viande plus d’1 fois/mois mais moins d’1fois/semaine, et les non-végétariens consomment de la viande au moins 1 fois par semaine.

Les résultats montrent que passer d’un régime non-végétarien à un régime végétarien ou même un régime semi-végétarien contribue à réduire les émissions de gaz à effet de serre. Ainsi, en prenant le régime non-végétarien comme référence, l’étude révèle que les émissions de gaz à effet de serre diminuent de 22% pour un régime semi-végétarien et 29% pour un régime végétarien.

Pour des recettes végétariennes & véganes pleines de saveurs : 

Sources

Dinu M, Abbate R, Gensini GF, Casini A, Sofi F. Vegetarian, vegan diets and multiple health outcomes: a systematic review with meta-analysis of observational studies. Crit Rev Food Sci Nutr. 2016 Feb 6:0. [Epub ahead of print]

Barnard ND, Levin SM, Yokoyama Y. A Systematic Review and Meta-Analysis of Changes in Body Weight in Clinical Trials of Vegetarian Diets. J Acad Nutr Diet. 2015 Jan 17. pii: S2212-2672(14)01763-8. doi: 10.1016/j.jand.2014.11.016.

Fagherazzi G, Vilier A, Bonnet F, Lajous M, Balkau B, Boutron-Ruault MC, Clavel-Chapelon F. Dietary acid load and risk of type 2 diabetes: the E3N-EPIC cohort study. Diabetologia. 11 novembre 2013.

Soret SMejia ABatech MJaceldo-Siegl KHarwatt HSabaté J.Climate change mitigation and health effects of varied dietary patterns in real-life settings throughout North America. Am J Clin Nutr.2014 Jun 4;100(Supplement 1):490S-495S

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top