Fer

Par Lanutrition.fr Publié le 12/02/2007 Mis à jour le 10/03/2017
Qu'est-ce que le fer et que peut-il faire pour vous?La réponse en bref.

Apports quotidiens conseillés (mg)

Limites de

sécurité des suppléments (mg/j)

Femmes

Femmes végétariennes

Hommes

Hommes végétariens

LaNutrition.fr

8-24* (15 mg femmes réglées)

27 mg femmes réglées, 14 mg femmes ménopausées

8

14 mg

20

Autorités sanitaires

9 à 35*

-

9

-

28

* selon l’âge et la catégorie

 

Pourquoi ?

  • Prévenir et guérir l’anémie ferriprive
  • Améliorer la concentration
  • Traiter l’hyperactivité
  • Prévenir l’intoxication au plomb

 

Pour qui ?

  • En cas de carence en fer avérée pour :
  • Les femmes en âge de procréer
  • Les femmes enceintes et/ou allaitantes
  • Les sportifs
  • Les enfants en période de croissance

 

Qu’est-ce que le fer ?

Le fer joue un rôle essentiel dans de nombreuses fonctions biologiques de l’organisme Le fer est le 26ème élément de la table périodique, c’est le quatrième élément le plus commun sur terre après l’oxygène, le silicium et l’aluminium. Sous sa forme solide, le fer existe comme métal ou dans des composés qui en renferment.

 

A quoi sert le fer ?

Il participe entre autres au transport des électrons au niveau mitochondrial, au métabolisme des catécholamines, à la synthèse de l’ADN…

Il intervient dans la constitution de l’hémoglobine, un pigment respiratoire des globules rouges, qui permet les échanges gazeux avec le milieu extérieur.

Il constitue également la myoglobine, qui est la forme de réserve d’oxygène dans le muscle et intervient comme co-facteur de certaines enzymes impliquées dans de nombreuses réactions métaboliques comme la synthèse et la dégradation des acides aminés et des protéines.

 

Ce que le fer peut faire pour vous

  • Prévenir et guérir l’anémie ferriprive
  • Améliorer la concentration
  • Traiter l’hyperactivité
  • Prévenir l’intoxication au plomb

 

Quelles sont les sources de fer ?

Les aliments les plus riches sont les abats, le boudin noir, les légumes secs et la viande rouge. Les viandes rouges et les poissons sont d’excellentes sources de fer, et ce nutriment y est présent sous une forme facilement assimilable par l'organisme. À l'inverse, les fruits et légumes présentent une faible teneur en fer, sous une forme plus difficile à absorber.

 

De combien de fer avez-vous besoin ?

Les besoins en fer de l’organisme sont généralement faibles. Ils correspondent aux pertes par desquamation des cellules des différentes surfaces du corps, soit environ 1 mg par jour pour un homme, 0,8 mg pour une femme évacué par les selles, la peau et les urines. Les pertes par la peau se font essentiellement par la desquamation de l’épiderme, les quantités de fer perdues par la sueur étant généralement négligeables.

Ils sont toutefois accrus pendant les menstruations, lors de la deuxième partie de la grossesse pour le développement du fœtus et lors des pertes de sang pendant l’accouchement. Pendant la grossesse, le besoin net en fer est de l’ordre de 3 à 4 mg/j.

 

Quand et comment se manifestent les déficits en fer ?

Il existe plusieurs stades de carences :

Dans le premier stade on observe des taux bas de ferritine mais l'apport en fer est suffisant. Le second stade est la carence modérée en fer : l'apport en fer devient insuffisant pour assurer la correcte formation des globules rouges et le corps puise dans ses réserves. Le dernier stade est celui de l’anémie ferriprive.

 

Que se passe-t-il si l'on consomme trop de fer?

En France, la dose limite de sécurité a été fixée à 28 mg par jour. La Grande-Bretagne a retenu la valeur de 17 mg sous la forme de suppléments ; le Food and Nutrition Board des Etats-Unis 45 mg. LaNutrition retient la dose de sécurité de 17 m/j, ramenée à 20 mg/j pour intégrer la valeur basse de supplémentation préconisée pendant la grossesse.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top