Le petit déjeuner

Par Lanutrition.fr Publié le 20/03/2009 Mis à jour le 21/11/2017
L'essentiel
Qu'est-ce qu'un bon petit déjeuner ? Quels ingrédients privilégier pour ce premier repas qui suit une longue nuit sans manger ?

Pourquoi prendre un petit déjeuner ?

Le petit déjeuner vient après une période de jeûne de 8 à 10 heures. Pour certains, c'est un repas important qui doit permettre de compenser une partie des dépenses de la matinée. Pour d'autres, c'est un repas optionnel, qu'ils peuvent sauter sans encombre.

Le petit déjeuner, si on le prend, doit permettre d’éviter toutes sensations de fatigue intellectuelle ou musculaire et surtout l’hypoglycémie et le grignotage de 10 heures.

Il ne doit pas être trop copieux ni trop glucidique sous peine de conduire à la somnolence dans la matinée.

Mais ne pas prendre de petit déjeuner n'expose pas à un risque de surpoids et d’obésité plus important.

Que puis-je manger au petit déjeuner ?

Le petit déjeuner pourrait apporter entre 20 et 25% de l’énergie totale de la journée. La principale erreur consiste à composer essentiellement un repas riche en glucides (pain ou viennoiserie, confiture, jus de fruit). Ce type de repas peut entraîner une sensation de faim en milieu de matinée, avec fatique et diminution de l'attention. Voici quelques suggestions, pour une personne en bonne santé, associant glucides et protéines + graisses. Il faudra les adapter selon les habitudes ou restrictions alimentaires (végétarien ou pas, régime cétogène, régime paléo, régime Seignalet, etc...) et l'état de santé : intolérance ou sensibilité au gluten, intolérance au lactose, auto-immunité, maladie digestive, diabète, etc.

1 boisson chaude

Café, thé noir ou vert, infusion, maté, rooibos, de préférence peu ou pas sucrés... Les jus de fruits (100%, ou faits maison) devraient être consommés en petite quantité et si possible pas tous les jours.

1 aliment glucidique

  • Si vous êtes un adepte du pain, choisissez un pain complet de plusieurs céréales, au levain, à la mie dense, bio. Evitez la baguette blanche, le pain de mie, les viennoiseries qui ont généralement un index glycémique élevé. Si vous préférez les céréales, optez pour des flocons d’avoine ou du muesli de préférence aux corn flakes et céréales sucrées. On peut aussi opter pour du pain sans gluten ou des galettes de sarrasin.
  • Pour tartiner : beurre, margarine riche en oméga-3, purée d'oléagineux, compote sans sucre, confiture, miel.
  • Une portion de fruit est recommandée, de préférence riche en fibres (par exemple pomme, poire, baies, figue, kiwi, orange). Mieux vaut les fruits entiers qu'en compote ou en jus, même jus fait maison. Les fruits secs sont intéressants (figues, abricots, pruneaux).

1 aliment protéique et/ou gras

Par exemple :

  • 1 yaourt soja ou du lait de soja, amandes, avoine, coco (sans sucre ajouté)
  • 1/2 poignée d'oléagineux (amandes, noisettes, noix du Brésil)
  • 1 fromage blanc ou 1 portion (30 g) de fromage ou du lait écrémé ou demi-écrémé (de préférence bio)
  • 1 oeuf sur le plat (avec huile de coco ou d'olive, ou les deux), à la coque, brouillé, en omelette (ou des oeufs de caille)
  • 1 tranche de jambon sans nitrites, blanc de dinde, saumon fumé 
  • 1/2 avocat

 

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top