Ménopause

Parfois appelé de façon familière, « retour de l’âge », la ménopause intervient en règle générale à la fin de la quarantaine ou au début de la cinquantaine. Mais quels en sont les symptômes ? Bouffées de chaleur, vie sexuelle bouleversée, irritabilité… LaNutrition.fr vous aide à passer le cap en vous indiquant les aliments à privilégier ou à soulager naturellement les bouffées de chaleur.

Conseils
Traitements hormonaux de la ménopause : ce qu’on sait en 2008

Maladies cardio-vasculaire, risque de cancer du sein : le traitement hormonal substitutif de la ménopause (THS) inquiète. Pourtant, il reste le plus efficace contre les symptômes de la ménopause. Que sait-on vraiment aujourd’hui sur le THS ? Quels sont ses risques réels ? Quelles sont les formes et les modalités d’administration les plus sûres ? LaNutrition a mené l’enquête auprès des plus grands spécialistes mondiaux…pour vous aidez à prendre la meilleure décision possible.

L'essentiel
45 ans, ce qui change en moi

La ménopause, on sait ce que c’est. Mais la périménopause, cette période floue qui précède l’arrêt définitif des règles, est moins connue et encore mal prise en charge par les médecins.

Point de vue
Dr Ronald Virag : La testostérone pour booster la libido

Le docteur Ronald Virag est sexologue, spécialiste des dysfonctions sexuelles masculine. Pour aider ses patients qui se plaignent de troubles sexuels, il fait notamment appel à des supplémentations en testostérone. Chez les patients qui présentent des taux trop bas de cette hormone , les résultats peuvent être spectaculaires notamment sur la baisse de libido et les troubles de l’érection.

Point de vue
David Elia : "Les médecins ont pris conscience du risque du THS"

On a longtemps pensé que les bénéfices du traitement hormonal de la ménopause (THS) l’emportaient sur ses inconvénients, risque de cancer en particulier. Mais en juillet 2002, la grande étude américaine WHI (Women’s Health Initiative study) qui suivait plus de 27 500 femmes, a trouvé plus d’infarctus et d’accidents vasculaires cérébraux dans le groupe de femmes qui recevaient un THS que dans le groupe placebo. On dénombre aussi plus de risque de cancer chez les femmes qui ont pris le THS : 26 % pour le cancer du sein, et selon les toutes dernières publications, 58 % pour le cancer des ovaires.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Vos aliments à la loupe
Back to top