11 raisons pour lesquelles vous avez toujours froid

Par Juliette Pouyat Publié le 29/07/2015 Mis à jour le 10/03/2017
Actualité

Hypothyroïdie, maigreur ou encore le simple fait d’être une femme…. Voici 11 causes de frilosité chronique.

Vous avez tout le temps froid ? Vous avez toujours besoin d’avoir une petite laine sur le dos ? Petit tour des raisons pour lesquelles notre thermostat interne peut être détraqué. 

Un indice de masse corporelle (IMC) trop faible

Les personnes qui ont un IMC qui se situe autour de 18,5 ou en-dessous et qui sont donc trop minces ont un niveau de graisses corporelles insuffisant, qui ne leur permet pas d’être isolées des températures froides. Ensuite, les personnes qui ont un faible IMC ont généralement des apports alimentaires faibles, leur métabolisme tourne au ralenti car ils apportent peu de calories à leur organisme ce qui les empêche de créer suffisamment de chaleur corporelle.

Un problème de thyroïde

Avoir tout le temps froid peut être un signe d’hypothyroïdie, c’est-à-dire que la thyroïde ne sécrète pas assez d’hormones thyroïdiennes. La thyroïde, cette glande en forme de papillon située à la base du cou, permet de réguler le métabolisme des cellules de notre corps. Les hormones thyroïdiennes jouent un rôle essentiel dans de nombreuses fonctions de notre organisme, dont la régulation thermique. La frilosité fait donc partie des symptômes de l’hypothyroïdie. Si vous avez en plus d’autres symptômes comme la prise de poids, la fatigue, la chute de cheveux ou la peau sèche, l’hypothyroïdie est peut-être la bonne piste…Parlez-en à votre médecin pour confirmer (ou pas) le diagnostic.

Lire : hypothyroïdie, êtes-vous concerné? Faites le test

Le manque de fer

Le manque de fer est une des raisons les plus courantes d’une frilosité chronique. Le fer est un minéral qui aide les globules rouges à transporter l’oxygène à travers le corps, permettant l’apport de chaleur et d’autres éléments nutritifs à chaque cellule. En présence d’une quantité insuffisante de fer, les globules rouges ne peuvent pas faire leur travail efficacement et vous frissonnez.

Un manque de fer peut également conduire à l’hypothyroïdie.

Privilégiez les aliments riches en fer, comme les haricots blancs, les lentilles ou les épinards (avec une source de vitamine C), ou encore œufs, viande, fruits de mer (palourdes, huitres).

Une mauvaise circulation sanguine

Si vos pieds et vos mains sont toujours glacés et que le reste de votre corps est « normal », alors vous souffrez peut-être d’un problème de circulation qui empêche le sang de circuler jusqu’aux extrémités. Une maladie cardiovasculaire en est parfois à l’origine, c’est en effet le signe que votre ne cœur ne pompe pas le sang efficacement ou il peut s’agir d'athérosclérose qui empêche le sang d’atteindre les doigts et les orteils.

Le tabagisme peut être à l’origine d’une mauvaise circulation car il conduit à une constriction des vaisseaux sanguins. La maladie de Raynaud qui affecte le flux sanguin vers les extrémités (orteils, doigts, le nez, les oreilles) peut également être la cause d’une mauvaise circulation.

Un livre pour aller plus loin : La diététique anti-infarctus

Le manque de sommeil

Le manque de sommeil peut impacter sérieusement le système nerveux, désactivant les mécanismes de régulation dans le cerveau qui affectent la température du corps. Le mécanisme n’est pas très bien connu mais les études suggèrent qu’en réponse au stress provoqué par le manque de sommeil, il se produit une réduction de l’activité dans l’hypothalamus, centre de régulation de la température. La fatigue impacte aussi le métabolisme qui fonctionne alors à un rythme plus lent, produisant moins de chaleur et une circulation plus lente.

Lire : insomnies, le rôle du stress

La déshydratation

Le corps humain est composé jusqu’à 60% d’eau chez l’adulte et l’eau aide à réguler la température du corps. Lorsque l’on est suffisamment hydraté, l’eau retient la chaleur et la relâche lentement, ce qui permet de conserver le corps dans une zone de température confortable. Avec moins d’eau, le corps est plus sensible aux températures extrêmes.

Le manque de vitamine B12

La vitamine B12 est présente uniquement dans les produits d’origine animale. Elle joue un grand rôle dans la prévention des frissons. Le corps a besoin de vitamine B12 pour fabriquer les globules rouges, qui transportent l’oxygène dans le corps. Le déficit en vitamine B12 peut être à l’origine d’une anémie pernicieuse ou d’un faible nombre de globules rouges dans le sang, conduisant à une frilosité chronique. Le déficit en vitamine B12 vient rarement de l’alimentation (sauf chez les végétariens et végétaliens) mais plutôt d’une mauvaise absorption. Une supplémentation peut alors s’avérer nécessaire.

Un livre pour aller plus loin : Guide pratique des compléments alimentaires (lire un extrait ICI  >>)

Etre une femme !

Avez-vous déjà observé que dans un couple, la femme passe son temps à monter le thermostat et l’homme à le baisser ? La sensation de froid est différente chez les hommes et les femmes. Et cela s’explique scientifiquement ! En général, les femmes conservent mieux la chaleur que les hommes. Pour cela, le corps des femmes est programmé pour maintenir le flux sanguin vers les organes vitaux comme le cerveau et le cœur. Le flux sanguin dirigé vers ces organes et maintenu éloigné des organes moins vitaux comme les pieds et les mains laisse ces parties du corps plus froides de façon chronique. Une étude a en effet montré que bien qu’elles aient une température corporelle légèrement plus élevée que les hommes, les femmes ont en général les mains plus froides.

La diabète

Le diabète peut être à l’origine de complications dont une qui consiste en une attaque constante des nerfs (neuropathie). Cela provoque des engourdissements et parfois des douleurs dans les mains et les pieds. Et comme ces nerfs sont également responsables de l’envoi de messages au cerveau concernant la sensation de température corporelle, les pieds et les mains peuvent être froids.

Un livre pour aller plus loin : Le nouveau régime IG diabète

La maladie de Lyme

De nombreux patients souffrant d'une infection chronique par les bactéries transmises par les morsures de tiques (borrélies) se plaignent d'avoir les extrémités froides. La maladie de Lyme est d'un diagnostic difficile, comme l'explique la biologiste Viviane Schaller. Le Dr Richard Horowitz a mis au point un questionnaire qui peut vous aider à savoir si vos symptômes relèvent de la maladie de Lyme.

Le questionnaire Horowitz

Une masse musculaire pas assez développée

La masse musculaire aide à maintenir la température du corps, en produisant de la chaleur, donc ne pas avoir assez de muscle contribue à la sensation d’avoir froid. Avoir plus de masse musculaire « enflamme » le métabolisme et combat la frilosité quasi-permanente.

Deux livres pour aller plus loin : Entraînement au féminin et Un corps d'athlète à 60 ans  (lire un extrait ICI >>)

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top