Le chocolat noir, un régal pour la flore intestinale

Par Lanutrition.fr Publié le 20/03/2014 Mis à jour le 29/03/2018
Actualité

Le chocolat noir serait bon pour la santé notamment parce qu'il augmente les bonnes bactéries du tube digestif.

Le chocolat noir est réputé bon pour la santé, ce qui réjouit ses nombreux amateurs. Le chocolat est riche en molécules intéressantes pour la santé : polyphénols, flavonoïdes, magnésium, phosphore, potassium, vitamines B1 et B2…

Lire : Le chocolat est-il bon pour la santé ?

L’Europe a officiellement reconnu les vertus du cacao pour la santé vasculaire, permettant même d’apposer une allégation santé sur certains produits.

Lire : L'Europe reconnaît les vertus du cacao sur la circulation

Le chocolat, un prébiotique

Le chocolat est un prébiotique, c'est-à-dire qu'il est utilisé comme substrat par les bactéries de l'intestin. C'est dû à sa richesse en polyphénols, essentiellement des proanthocyanidines : catéchines et épicatéchines. Comme l’explique Maria Moore, de l'université de Louisiane : « Il y a deux sortes de micro-organismes dans le tube digestif : des « bons » et des « mauvais ». Les bons micro-organismes, comme Bifidobacterium et les bactéries lactiques acides, se régalent de chocolat. Quand vous mangez du chocolat noir, elles croissent et le fermentent en produisant des composés anti-inflammatoires ». Ces bonnes bactéries se développent au détriment d’autres bactéries du tube digestif, comme certaines Clostridia ou E. coli, sont associées à l’inflammation et peuvent causer des gaz, des ballonnements, de la diarrhée et de la constipation.

Lire : Les polyphénols bénéfiques pour la flore intestinale

De faite, une étude contrôlée en double aveugle a montré qu'une boisson riche en cacao augmente les populations de bifidobactéries et lactobacilles et diminue la famille des Clostridia, qui appartient aux Firmicutes. Ces modifications se sont accompagnées d'autres changements sur les triglycérides et le niveau de protéine C-réactive, un marqueur de l'inflammation. Chez le rat, l'ingestion de chocolat fait aussi baisser les bactéries des espèces Bacteroides, Clostridium, et Staphylococcus. 

La consommation de 50 g de chocolat noir a permis chez l'homme d'augmenter les taux de globules blancs et de neutrophiles, suggérant un effet possible sur l'inflammation et la résistance aux infections.

Syndrome du côlon irritable

Manger du chocolat noir pourrait être bénéfique aux personnes qui souffrent de côlon irritable. En effet, par rapport aux personnes qui n'ont pas ce trouble, celles avec un syndrome de côlon irritable ont moins de bifidobactéries et de lactobacilles, les deux populations que le chocolat noir favorise, et plus de Clostridia, que le chocolat fait baisser. 

Accident vasculaire cérébral

Lors des 247eRencontres de l'American Chemical Society (ACS) le 18 mars 2014 à Dallas (Texas), les chercheurs de l'université de Louisiane ont présenté les résultats de leurs recherches sur le chocolat : ils ont trouvé que ses effets bénéfiques seraient dus aux bactéries qui produisent des composés anti-inflammatoires bons pour le cœur grâce à la fermentation du chocolat. Les composés produits par fermentation du chocolat réduiraient à long terme le risque d’AVC. 

En pratique

Pour profiter des bénéfices du cacao, il faut préférer un chocolat noir, concentré en cacao (probablement plus de 80 ou 90%), et pauvre en sucre. Le cacao devrait être associé à d'autres prébiotiques et à des fruits pour améliorer la santé générale et favoriser la conversion des polyphénols en composés anti-inflammatoires. On peut trouver des prébiotiques dans certaines aliments (ail, farine de blé complète, légumes), et dans des compléments alimentaires. Dans le régime FODMAP, les prébiotiques sont au contraire évités.

Lire : Comment restaurer son microbiote

Source

ACS. The precise reason for the health benefits of dark chocolate: mystery solved. Communiqué de presse. 18 mars 2014.

Martina Montagnana, Elisa Danese, Gabriel Lima-Oliveira, Gian Luca Salvagno, and Giuseppe Lippi : Dark Chocolate Intake Acutely Enhances Neutrophil Count in Peripheral Venous Blood. Iran J Pathol. 2017 Summer; 12(3): 311–312.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top