Essayez le Pilates contre le syndrome prémenstruel

Par Juliette Pouyat Publié le 26/11/2020 Mis à jour le 27/11/2020
Actualité

Des jeunes femmes ayant pratiqué le Pilates pendant 3 mois ont constaté une diminution de leurs symptômes prémenstruels.

Pourquoi c’est important

Le syndrome prémenstruel (SPM) est un ensemble de symptômes physiques et émotionnels qui surviennent quelques jours avant l’arrivée des règles. Parmi ces symptômes, on trouve le gonflement douloureux des seins, de la fatigue, une prise de poids, des maux de tête mais également une irritabilité et un stress. Le syndrome prémenstruel disparaît généralement avec l’arrivée des règles. Biologiquement, ce syndrome pourrait s’expliquer par une réponse de l’organisme aux changements hormonaux et notamment à une modification de l’équilibre œstrogènes-progestérone. Selon une méta-analyse réalisée dans plusieurs pays, environ 50% des femmes seraient concernées.

Des approches médicamenteuses mais également psychologiques peuvent permettre de réduire les symptômes et d’améliorer la qualité de vie des femmes. L’exercice serait également efficace pour soulager le SPM. Dans une étude parue dans la revue Complementary Therapies in Medicine, des chercheurs ont évalué l’effet du Pilates sur le SPM. Cette pratique, basée sur l’enchaînement d’exercices, permet de développer la santé physique (renforcement des muscles profonds), la santé psychologique et les fonctions motrices.

L’étude

L’étude a été menée sur 50 étudiantes sages-femmes atteintes de syndrome prémenstruel : 25 d’entre elles ont pratiqué le Pilates pendant 3 mois, les 25 autres ont continué leur mode de vie habituel (groupe de contrôle). Les symptômes du syndrome prémenstruel (anxiété, tendance dépressive, fatigue, irritabilité, douleur, gonflement, changements d’appétit et de sommeil) ont été évalués au début et à la fin de l’intervention grâce à une échelle diagnostique : plus le score est élevé plus le syndrome prémenstruel est important.

Au début de l’étude, le score global et tous les symptômes évalués étaient identiques dans les deux groupes. Après 3 mois d’étude, le score global chez les femmes du groupe Pilates est significativement plus faible que chez les femmes du groupe de contrôle. Entre le début et la fin de l’intervention, le score obtenu par les femmes ayant pratiqué le Pilates a diminué, et une réduction significative de tous les symptômes (sauf la fatigue) du syndrome prémenstruel a été observée grâce à la pratique du Pilates. Le score évaluant les symptômes du syndrome prémenstruel n’a pas changé dans le groupe de contrôle entre le début et la fin de l’intervention.

En pratique

Cette étude est la première à montrer un effet bénéfique de la pratique du Pilates sur le SPM. Le but de la méthode Pilates est d'améliorer la flexibilité du corps en mettant l’accent sur le renforcement des muscles profonds, la posture et la coordination entre la respiration et le mouvement. Le Pilates se pratique avec ou sans accessoires (ballon, rouleau, cercle...). 

Ses vertus sont nombreuses : il améliore la composition corporelle, augmente la force musculaire, rétablit la posture, augmente le contrôle et la mobilité du plancher pelvien, développe l’équilibre corporel, augmente la qualité de vie et améliore l'état psychologique. Le Pilates permet également d’augmenter la conscience que l’on a de son corps. Pour commencer, il est préférable de suivre des cours avec un professionnel. Par la suite, il est possible de pratiquer seul chez soi.

Le syndrome prémenstruel peut également être atténué par l’alimentation cétogène, la prise de doses élevées de vitamine D ou par des apports alimentaires importants en vitamines B1 et B2.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top