La spiruline, une bonne source de protéines ?

Par Priscille Tremblais Publié le 10/12/2018 Mis à jour le 10/12/2018
Article

Petite algue bleu-vert souvent vendue en poudre, la spiruline est considérée comme un superaliment. Zoom sur sa teneur en protéines.

La spiruline (Spirulina platensis) est une petite algue bleue qui appartient à la famille des cyanobactéries. Son nom provient de la forme en spirale de ses filaments microscopiques. 
La spiruline se trouve naturellement dans les lagons d’Afrique ou d’Amérique du Sud. Elle y est consommée depuis des centaines d’années par les populations autochtones (Kanembou en Afrique et les Aztèques au Mexique), après séchage au soleil. Ce n’est qu’en 1967 que la spiruline est reconnue comme une « source de nourriture future » par l’Association internationale de microbiologie appliquée et depuis ses propriétés nutritionnelles ont été évaluées scientifiquement.

Une très bonne teneur en protéines de qualité

La spiruline est une source de divers composés bénéfiques, dont des protéines de bonne qualité, bien assimilées. Les protéines jouent un rôle essentiel dans le fonctionnement de l’organisme, notamment pour renouveler le tissu musculaire, la matrice des os… Elles sont constituées d’une vingtaine d’acides aminés, dont 8 ne peuvent être fabriqués par l’organisme ; on les appelle les acides aminés essentiels.

Plusieurs études ont montré que la spiruline contient tous les acides aminés essentiels dans les proportions recommandées par l’Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO). Elle peut, à ce titre, être comparée à d’autres sources de protéines de bonne valeur biologique comme les œufs ou la viande, et se montre supérieure aux sources de protéines végétales. En effet, les bonnes sources de protéines végétales manquent en général d’un ou plusieurs aminés essentiels. Ainsi les céréales sont déficientes en lysine et la plupart des légumineuses n’ont pas, ou peu, de méthionine et cystéine, même si certaines d’entre elles, comme le soja ou les pois chiches, présentent des teneurs remarquables en protéines.

Pour Brigitte Karleskind, l’auteure du Guide complet de la spiruline, « quand elle est consommée quotidiennement en quantité suffisante, [la spiruline permet] de compléter efficacement les besoins en protéines et en acides aminés essentiels de l’organisme. En plus, ces protéines sont facilement assimilables par l’organisme. »

La spiruline versus les autres sources de protéines

La spiruline contient presque trois fois plus de protéines aux 100 g que le poisson ou la viande, une caractéristique remarquable – même si on consomme très rarement 100 g de spiruline ! Voici quelques autres points de comparaison (même si la quantité de protéines ne dit rien de leur qualité et de leur biodisponibilité).

Quantité de protéines contenue dans différents aliments

10 g de spiruline   5,7 g
100 g de bœuf  20 g
100 g de sardines à l’huile  24,5 g
1 oeuf (50 g) 6 g
100 g de lentilles cuites 9 g
100 g de pois chiches bouillis 8,9 g
100 g de graines de soja cuites  16,6 g
35 g d’amandes grillées 7,15 g

Pourquoi la spiruline est intéressante en cas de régime végétalien

Les besoins quotidiens en protéines sont en moyenne de 0,8 g par kilo de poids corporel et par jour pour les personnes omnivores. Ces besoins sont plus importants chez les personnes végétariennes et végétaliennes (1 à 1,1 g/kg de poids corporel). S’il est certes possible de trouver des protéines dans les végétaux, il faut varier beaucoup les sources pour en avoir suffisamment en qualité et quantité.

Lire aussi : Régime végétarien ou végan : comment couvrir ses besoins en protéines (abonnés)

Dans ce cadre, la spiruline s’avère un aliment très intéressant pour obtenir des apports quotidiens en protéines satisfaisants. Par ailleurs la spiruline contient aussi du fer (dont peuvent manquer les véganes), qui plus est très bien assimilé. 

Pour en savoir plus  : Les atouts santé de la spiruline (abonnés) et Le guide complet de la spiruline

Références 

Lupatini AL, Colla LM, Canan C, Colla E. Potential application of microalga Spirulina platensis as a protein source. J Sci Food Agric. 2017 Feb;97(3):724-732.
B. Karleskind : Le guide complet de la spiruline, Thierry Souccar Editions, 2018.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top