Maladie cœliaque : 2 fois plus d’enfants touchés qu’il y a 25 ans

Par Juliette Pouyat - Journaliste scientifique Publié le 07/06/2021 Mis à jour le 08/06/2021
Actualité

Un dépistage à grande échelle a permis de mettre en évidence l’augmentation des cas de maladie cœliaque parmi les enfants.

Pourquoi c’est important

La maladie cœliaque – ou intolérance au gluten – est une maladie auto-immune caractérisée par une intolérance à une ou plusieurs fractions protéiques du gluten présent dans certaines céréales (blé, orge, seigle). Le fait de manger du gluten déclenche chez les malades une réponse de leur système immunitaire qui attaque leur intestin grêle entraînant une atrophie des villosités de l’intestin et au final une mauvaise absorption des nutriments. L’altération de la muqueuse intestinale provoque ballonnements, douleur, diarrhée et anémie mais également d’autres problèmes liés à la malabsorption des nutriments (fatigue, anémie, ostéoporose et problèmes de fertilité). Chez les nourrissons et les enfants, la maladie cœliaque peut provoquer des douleurs abdominales, des ballonnements et des vomissements, ainsi qu'une mauvaise croissance et un retard de la puberté.

La prévalence de la maladie a augmenté ces dernières décennies. Pourtant, on estime que 8 malades sur 10 ignorent qu’ils sont touchés par la maladie cœliaque. Les chiffres indiquent que dans la population générale, une personne sur 100 est concernée par la maladie. Une équipe de chercheurs italiens a réalisé un dépistage à grande échelle de la maladie cœliaque chez des enfants. Leurs résultats ont été présentés au 6e Congrès mondial de Gastroentérologie, d’Hépatologie et de Nutrition.

L’étude

Les chercheurs ont mis en place un programme de dépistage de la maladie cœliaque parmi 7 760 enfants âgés de 5 à 11 ans.

Les chercheurs ont découvert que le nombre de cas de maladie cœliaque avait doublé par rapport à une étude similaire réalisée il y a 25 ans. Leurs résultats indiquent que la prévalence de la maladie est de 1,6%, supérieure au chiffre d’environ 1% de la population mondiale, généralement avancé.

Pour les chercheurs, sans une stratégie de dépistage, il est difficile de diagnostiquer les cas de maladie cœliaque et donc de mettre en place un traitement. Pourtant, diagnostiquer la maladie cœliaque à un stade précoce avec des tests non-invasifs permettrait d’éviter l’altération des villosités de l’intestin – et les autres problèmes qui en découlent à long terme – en mettant en place rapidement une alimentation sans gluten.

En pratique

Les résultats de cette étude fournissent une preuve supplémentaire que le nombre de personnes touchées par la maladie cœliaque est en augmentation. Les chercheurs prônent une stratégie de dépistage efficace de la maladie cœliaque afin que les diagnostics soient faits plus précocement ce qui permettrait de garantir la meilleure qualité de vie possible aux patients. Le seul traitement de la maladie cœliaque est un régime sans gluten qui permet de faire disparaître les symptômes et conduit à une amélioration de la paroi intestinale. Pour tout savoir sur les aliments à éviter mais aussi pour apprendre à débusquer le gluten caché, lisez notre article Comment traiter la maladie cœliaque (abonnés).

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top