Nos conseils pour des fêtes sans sucres mais gourmandes

Par Sarah Amiri - Diététicienne et journaliste scientifique Publié le 23/12/2020 Mis à jour le 23/12/2020
Article

Quand on se décide à réduire les sucres de son alimentation, la période festive des vacances d’hiver peut être un réel challenge. On vous donne les clés pour l’aborder de manière sereine et pourquoi pas avec plaisir !

Ce qui fait des fêtes un moment tant attendu, outre le plaisir de retrouver ses proches, c’est bien l’idée que l’on va pouvoir se faire plaisir et partager des repas gourmets et gourmands. De fait, cette période  peut s'avérer assez frustrante pour les personnes cherchant à éviter de prendre du poids ou évitant tout excès pour d’autres raisons de santé. Surtout que souvent la conversation pendant les repas tourne autour de l’alimentation !

Donc si vous débutez depuis peu un régime, une alimentation cétogène ou low carb ou si cette année vous avez décidé de ne pas trop vous laissez aller à la tentation, les conseils de cet article vous sont destinés.

À lire aussi : Sucre : les symptômes du sevrage

En parler à ses proches

Il sera utile de préparer ce que l'on va dire à ses proches à propos de cette décision. Être clair avec eux et surtout avec vous-même vous épargnera la culpabilité lorsque vous serez invité et que l’on vous offrira des gourmandises. Une fois votre choix clairement expliqué, vos proches ne vous proposeront plus de consommer des aliments  incompatibles avec votre nouveau mode de vie. Ce sera aussi l’occasion de planter une petite graine dans leur esprit en ce qui concerne nos habitudes alimentaires et la consommation élevée en sucre (et notamment des sucres cachés dans les aliments transformés ainsi que dans les féculents) qu’elles incitent.

À lire aussi : Les effets impressionnants du sucre caché sur l’organisme

Combattre les envies sans se frustrer

Et si on améliorait la qualité de l’alimentation sans ne se préoccuper ni des quantités, ni des calories ? C’est ce qui semble être le mieux adapté pendant les fêtes. Si vous décidez de diminuer drastiquement les sucres, alors ne faites pas l’erreur de diminuer les autres macronutriments (protéines et matières grasses) au risque de vous affamer, ce qui serait contre-productif comme en atteste l’effet yo-yo provoqué par tous les régimes.

Dans une alimentation pauvre en glucides, les graisses prennent le relais pour fournir le carburant au corps. Alors on ne lésine pas sur les quantités et on se fait plaisir.

On conseille aussi d’éviter de sauter le repas avant précédent le réveillon et de sauter plutôt le suivant.

Quelques astuces pour se libérer des sucres

Surmonter le moment critique de l’apéritif

Toasts, chips, biscuits apéro, tartinables industriels… Qui a instauré ces apéritifs malsains et ultra-transformés alors que des alternatives bien meilleures, tant au goût que pour la santé, existent ? Voici quelques idées d’apéritifs sains et pauvres en sucre : graines oléagineuses (grillées avec de la sauce soja par exemple), fruits de mer, tartinables de la mer maison maison, chips de légumes, crudités, olives, guacamole, toasts de légumes…

Plus d’idées d’apéritifs sains, par ici : Apéritif : 6 idées d’accompagnements bons pour le cerveau

Consommer (avec modération) des boissons pauvres en sucre

Attention aux jus de fruits, ces boissons sont presque aussi riches en sucres qu’un soda classique !  Cependant, rassurez-vous, pendant les fêtes vous n’allez pas être contraint à ne boire que de l’eau, même pétillantes. Des boissons peu sucrées existent, en version avec ou sans alcooL :

Boissons alcoolisées     Boissons sans alcool
Vin blanc   1 à 4 g de glucides par verre Soda zéro avec édulcorant 0 glucide
Vin rouge    1 à 3 g de glucides par verre    Thé glacé  Thé glacé
Champagne 1 à 4 g de glucides par verre  Ginger beer 4 g de glucides
Whisky 0,5 g de glucides Kombucha 4 g de glucides
Vodka  0 glucide  Kéfir 4 g de glucides
Rhum  0 glucide Eau pétillante aromatisé 5 g de glucides

Des féculents en accompagnement ? Non, merci.

Exit les pommes duchesse (ou alors les réaliser en prenant pour base de la purée de chou-fleur), le risotto ou les pâtes... Pour éviter de consommer trop de glucides en accompagnement, on habille le plat de viande ou de poisson avec des légumes les plus verts possible (épinards, blettes, salades, endives, courgettes, choux, brocoli, aubergines, asperges, concombre, radis, céleri branche, champignons, cresson, légumes lacto-fermentés, algues, céleri rave, navet, certaines courges, haricots verts). Mais la sauce, à condition qu'elle ne soit pas faite avec de la farine, peut être consommée sans modération.

S'armer de gourmandises pauvres en sucres

Bonne surprise : toutes les gourmandises dont raffolent les accros aux sucre existent en version keto ou low carb. Avant de partir, confectionnez-les ou proposez-les à vos invités. En voici  quelques-unes :

Quid de la salade de fruits à l'image « healthy » ?

Après avoir évité les féculents en accompagnements, les sodas en apéritifs et les chocolats sucrés au dessert alors oui, on peut apprécier une petite salade de fruits ! Mais à une seule condition : qu’elle soit sans sucre ajouté. Ajouter des épices la rendra encore meilleure. Anis étoilé et cannelle s’y prêtent bien, la menthe aussi.

Pour aller plus loin, lire : Votre kit de survie pour les fêtes

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top