Sclérose en plaques : l’acide lipoïque serait bénéfique

Par Juliette Pouyat Publié le 26/07/2017 Mis à jour le 26/07/2017
Article

Un petit essai clinique montre qu’une supplémentation en acide lipoïque pourrait ralentir l’atrophie du cerveau chez des personnes atteintes de sclérose en plaques.

Une étude menée par la Oregon Health and Science University montre qu’un supplément d’acide lipoïque pourrait améliorer la qualité de vie des personnes atteintes de la forme progressive de la sclérose en plaques.

La sclérose en plaques (SEP) est une maladie auto-immune dans laquelle le système immunitaire s’attaque à la gaine de myéline des neurones. La SEP touche entre 60 000 et 75 000 Français (4000 nouveaux cas chaque année). A l’échelle mondiale,  2,3 millions de personnes sont touchées par cette maladie neurologique progressive, invalidante et qui atteint les jeunes adultes.

Les personnes atteintes de la forme récurrente-rémittente de la maladie peuvent développer dans un deuxième temps une forme progressive (SPMS pour Secondary Progressive Multiple Sclerosis). La SPMS est caractérisée par des troubles physiologiques (dysfonctionnement mitochondrial, perturbation endothéliale vasculaire…) qui provoquent une neurodégénérescence et une accélération de l’atrophie du cerveau, conduisant à une incapacité fonctionnelle. « Cibler ces processus pathophysiologiques spécifiques est une stratégie intéressante pour traiter la SPMS » expliquent les auteurs.

Dans cet essai clinique qui a duré 2 ans, 51 personnes atteintes de SPMS ont soit reçu une dose quotidienne d’acide alpha lipoïque (1200 mg), soit un placebo. L’acide lipoïque est un antioxydant que le corps produit de manière endogène. Il possède des fonctions biologiques multiples: il neutralise les radicaux libres, chélate les ions métalliques, régénère le glutathion intracellulaire ou encore répare les dommages oxydatifs.

Les résultats montrent qu’après 2 ans, le niveau d’atrophie cérébrale était significativement plus faible de 68% chez les patients qui ont pris l’acide lipoïque.  L’acide lipoïque a également permis d’améliorer les temps de marche et de diminuer le nombre de chutes par rapport aux participants du groupe placebo.

« Le faible nombre de participants n’a pas permis de détecter clairement les bénéfices cliniques de la supplémentation en acide lipoïque, bien qu’il y ait eu une amélioration du temps de marche et une diminution du nombre de chutes. D’autres études doivent être menées pour confirmer ces premiers résultats et pour déterminer les mécanismes d’action de l’acide lipoïque chez les personnes atteintes de sclérose en plaques » concluent les auteurs.

N'oubliez pas que des changements alimentaires peuvent grandement aider aussi à ralentir la maladie.

Lire aussi : Un extrait de Vaincre la sclérose en plaques

 

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top