Le poivron en pratique

Par Lanutrition.fr Publié le 26/07/2010 Mis à jour le 21/11/2017
Choisir ses aliments

Comment choisir, cuisiner et conserver les poivrons pour en retirer le maximum de plaisir et de bénéfices santé ?

Comment choisir le poivron ?

Ferme à peau lisse, brillante et tendue

Vert, jaune, orange, rouge... attention, si la couleur du poivron varie en fonction de la maturité du légume-fruit, elle peut également être déterminée par la variété. Mais, quelle que soit sa couleur, le poivron doit être bien ferme et sa peau lisse, brillante et tendue. La couleur n'influe pas sur la fraîcheur.

Comment consommer le poivron ?

En petite quantité crue, et plus du double cuit

Grâce à sa teneur record en vitamine C, le poivron peut jouer un rôle très utile dans l’alimentation. Et cela même consommé en petite quantité quand il est utilisé cru, comme ingrédient dans une salade composée, par exemple ou même lorsqu’on le sert cuit (la cuisson peut détruire jusqu’à 60 % de la vitamine C).
En effet, une portion de 50 g de poivron cru fournit plus de 60 mg de vitamine C, soit 75 % de l’apport journalier recommandé (AJR). Et 200g de poivron cuit apportent encore

plus de 100 mg de vitamine C, ce qui couvre largement le besoin quotidien. La présence de pigments flavonoïdes potentialise l’action de la vitamine C.

Pour de mêmes portions de poivron, cru ou cuit, les apports en provitamine A représentent 15 à 50 % des quantités conseillées. Vitamine C et provitamine A font partie des vitamines aux propriétés anti-oxydantes, recherchées dans l’alimentation pour leurs effets protecteurs et préventifs (vis-à-vis du vieillissement cellulaire prématuré, et d’atteintes tumorales ou cardio-vasculaires).

Pour une meilleure digestion…

Les variétés de poivrons qui ont une chair et un épiderme épais sont les plus difficiles à digérer. Et plus un poivron est mûr, plus sa peau est épaisse.

… cuit et débarrassé de la peau

Dans les pays méditerranéens, c’est une hérésie de manger du poivron cru, on les fait cuire et on enlève la peau. Sauf s’ils sont petits et cueillis avant maturité ou s’il s’agit de variétés à chair et à peau fine.

… cru en fins tronçons ou débarrassé de la peau

Lorsque le poivron est consommé cru, ses fibres sont parfois mal supportées par les intestins délicats. Il faut prendre soin de le détailler en très fins tronçons, et de bien le mastiquer. On peut aussi le débarrasser de son épiderme (constitué de fibres assez coriaces) en le passant quelques instants au grill ou au four. Il devient alors beaucoup plus digeste.

Rouge pour un plein de carotène

Le poivron est une excellente source de carotène (provitamine A) et de flavonoïdes (vitamine P), présents à l'état de pigments. Les premiers ont une action antioxydante et préventive sur le vieillissement prématuré des cellules et la formation de tumeurs. Les seconds, eux, renforcent les effets de la vitamine C et offrent une protection aux petits vaisseaux sanguins. A savoir que plus un poivron est mûr, plus il est rouge et donc plus il contient de ces précieux pigments.

Comment conserver le poivron ?

Dix jours à température ambiante pour les poivrons verts

Le contenu en vitamine C des poivrons tend à varier durant l’entreposage16. Selon des données récentes, la conservation des poivrons verts à la température de la pièce pendant 10 jours après la cueillette augmenterait leur contenu en vitamine C.

Jusqu’à vingt jours dans le bac à légumes du réfrigérateur pour les poivrons rouges

Dans les mêmes conditions, cette vitamine tend plutôt à diminuer dans les poivrons rouges, étant donné que ces derniers ont déjà atteint leur pleine maturité. De plus, après 20 jours d’entreposage au réfrigérateur, il n’y aurait pas de perte de vitamine C dans les poivrons verts et une petite diminution (de 15 %) dans les poivrons rouges.

Huit jours maximum dans un endroit sec et frais

Il est préférable de garder le poivron dans un endroit sec et frais plutôt qu'au réfrigérateur, si on prévoit le consommer rapidement. Cependant, il se dessèche et flétrit, mieux vaut donc éviter de le laisser sur la table de la cuisine.

Coupé, blanchi puis congelé

La congélation joue aussi sur la teneur en vitamine C des poivrons. Cependant, le blanchiment dans l’eau avant la congélation permettrait d’en diminuer les pertes d’environ 25 %.

Laver et enlever les pépins et les membranes blanches des poivrons. Couper en dés, en tranches ou en lanières. Blanchir les poivrons au préalable en les faisant bouillir 5 minutes. Étaler les morceaux sur une plaque de tôle et mettre au congélateur pendant au moins une heure. Enfermer ensuite les morceaux de poivron dans des sacs hermétiques et remettre à congeler.

Plusieurs mois dans l’huile

Pelé et grillé, il peut être conservé dans de l'huile pendant plusieurs mois.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top