Le jeûne intermittent : un anxiolytique naturel ?

Par Juliette Pouyat Publié le 12/02/2021 Mis à jour le 12/02/2021
Actualité

Une étude menée sur des souris suggère que le jeûne intermittent diminue les comportements anxieux selon des mécanismes qui doivent encore être élucidés.

Pourquoi c’est important

Ressentir de l’anxiété face à certaines situations n’a rien d’anormal. Mais lorsque cette anxiété s’installe et devient chronique, on parle alors de troubles anxieux qui altèrent considérablement la qualité de vie. Les troubles anxieux sont 2 fois plus présents chez les femmes que chez les hommes.

Les études scientifiques ont permis de mettre en lumière le rôle d’une altération du métabolisme des mitochondries – et par conséquent d’une diminution de la production d’énergie – dans la vulnérabilité aux troubles anxieux. Pour traiter l’anxiété pathologique, des médicaments anxiolytiques peuvent être prescrits. Ils permettent justement de favoriser la production d’énergie par les mitochondries, elle-même associée à une diminution de l’anxiété.

Des approches naturelles permettant d’améliorer le métabolisme des mitochondries pourraient donc également réduire l’anxiété. C’est l’hypothèse émise par des chercheurs qui ont évalué l’impact du jeûne intermittent – qui agit sur le métabolisme des mitochondries – sur l’anxiété. Si des études antérieures ont montré l’effet bénéfique de la restriction calorique sur la santé mentale, on connaît moins son impact sur l’anxiété.

L’étude

Dans cette étude publiée dans la revue Behavioural Brain Research, les chercheurs ont utilisé 44 souris mâles qui ont été divisées en deux groupes : un groupe qui a suivi un régime classique et à volonté et l’autre groupe qui a été soumis à un jeûne intermittent un jour sur deux. Les souris ont ensuite été soumises à trois tests (basés notamment sur leur peur des espaces ouverts ou éclairés) qui permettent d’évaluer leur niveau d’anxiété.

Les résultats montrent que le jeûne intermittent modifie significativement les apports alimentaires quotidiens et les habitudes de consommation mais n’a pas d’impact sur le poids des souris. Les chercheurs n’ont trouvé aucune différence entre les deux groupes en ce qui concerne les paramètres exploratoires et locomoteurs. En revanche, les souris soumises au jeûne intermittent ont montré moins d’anxiété face aux tests réalisés. Par exemple, elles avaient tendance à aller plus à la lumière et dans les espaces ouverts que les souris de l’autre groupe, montrant ainsi un comportement moins anxieux.

Toutefois, la réduction du comportement anxieux induit par le jeûne intermittent n’était pas associée à des améliorations de paramètres mitochondriaux, ni à l’augmentation des niveaux du facteur BDNF (brain-derived neurotrophic factor) qui favorise la santé cérébrale. Les mécanismes permettant d’expliquer les bénéfices du jeûne intermittent sur l’anxiété doivent encore être élucidés. Selon les chercheurs, il se pourrait qu'il facilite la neurotransmission sérotoninergique, ce qui diminuerait l'anxiété.

En pratique

Cette étude suggère que le jeûne intermittent pourrait constituer une stratégie efficace pour réduire l’anxiété. Ici, c’est l’alternance d’un jour de jeûne avec un jour d’alimentation normale qui est utilisée. Mais il existe d’autres façons de jeûner, à vous de trouver celle qui vous convient le mieux. Le jeûne intermittent présente de nombreux bénéfices pour la santé notamment grâce à la « commutation » métabolique (intermittent metabolic switching » IMS) qui correspond au passage d’une voie métabolique à une autre (cétose/voie métabolique du glucose) entre les périodes de restriction alimentaire et les périodes sans restriction. Le jeûne améliore ainsi la santé cérébrale (cognition, humeur…) mais aussi la régulation de la glycémie, la résistance au stress oxydant et diminue l’inflammation.

Certaines substances naturelles peuvent également soulager les symptômes de l’anxiété, tout comme les thérapies cognitives et comportementales, la méditation ou encore la psychologie positive. Certaines huiles essentielles peuvent aussi avoir un effet bénéfique. Enfin, les personnes qui consomment beaucoup d'aliments fermentés seraient moins anxieuses

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top