Contre la grippe, se laver les mains ne servirait à rien

Par Lanutrition.fr Publié le 28/09/2009 Mis à jour le 17/02/2017
Le lavage des mains serait inefficace contre la propagation des virus de la grippe, y compris A (H1N1). Un message qui contredit les campagnes d’hygiène actuelles.

Parmi les mesures que recommande l’Institut national de veille sanitaire pour prévenir la grippe saisonnière comme la grippe A (H1N1), le lavage des mains figure en bonne place. « Le lavage des mains au savon ou l’utilisation de soluté hydro-alcoolique est essentiel, il doit se faire soigneusement et doit être répété très souvent dans la journée au savon », indique l’Invs dans un document destiné à l’entourage et au personnel soignant des collectivités hébergeant des personnes à risque. Mais selon plusieurs experts américains interrogés par LaNutrition.fr., vous pouvez laver vos mains autant de fois que vous le voulez, cela n’arrêtera pas la propagation de la grippe, y compris la grippe H1N1.

« Le lavage des mains c’est très bien pour la prévention de nombreuses maladies, telles que le rhume, mais pas très utile pour prévenir la grippe, » affirme Arthur Reingold, professeur d'épidémiologie à l'Université de Californie (Berkeley, San Francisco). Le Pr Reingold est spécialiste des maladies infectieuses et consultant à l’Organisation mondiale de la santé.

Arthur Reingold a été interrogé sur deux scénarios. Le premier : vous êtes assis au cinéma à côté d’une personne atteinte de H1N1, il tousse sans couvrir sa bouche. Le second : une personne atteinte de H1N1 se frotte le nez, vous serre la main, et vous portez ensuite la main à votre nez. Dans quelle situation avez-vous le plus de risque d'attraper la grippe ? Facile, dit Reingold : c’est au cinéma que vous avez plus de risque – beaucoup, beaucoup plus de risque de contracter la grippe, car en inhalant des particules vous recevez une dose plus importante du virus.

Le Dr Peter Palese, professeur de médecine et des maladies infectieuses à l’Ecole de médecine du Mont Sinaï (New York) estime que le lavage des mains n’est d'aucune aide contre la grippe parce que la grippe ne ressemble pas aux autres maladies respiratoires.

« Le virus de la grippe n'est pas très stable sur la main », dit-il. « Le virus a une membrane lipidique qui s'aplatit quand il est sur les mains, et s’inactive. Les rhinovirus, qui provoquent le rhume, peuvent vivre assez bien sur la main à cause d’une architecture différente de celle d'un virus de la grippe. Ils sont beaucoup plus stables. » Le virus de la grippe s’épanouit dans des gouttelettes d'eau, du type de celles qui sortent de votre bouche lorsque vous éternuez ou toussez : « Sa membrane lipidique reste intacte quand il est entouré par une goutte d'eau qui est dix fois plus grand que le virus lui-même», dit-Palese.

Les spécialistes en maladies infectieuses conviennent que la grippe est plus susceptible d'être transmise par les particules en suspension que par contact manuel. Certains s’inquiètent même que les messages encourageant les gens à se laver les mains leur donnent un faux sentiment de sécurité. « Tout le monde est d’accord pour promouvoir le lavage des mains, et il est clair que cela ne fait pas de mal, mais s'appuyer sur le lavage des mains comme un moyen de prévenir la grippe est une grave erreur», dit Reingold.

« Croire que vous allez vous protéger contre la grippe en vous lavant les mains, c’est de la bêtise,» ajoute Arnold Monto, professeur d'épidémiologie à l’Ecole de santé publique de l’université du Michigan (Detroit).

Selon les Centres de contrôle et de prévention des maladies des Etats-Unis (CDC), il n'y a absolument aucune preuve solide que le lavage des mains est efficace contre les virus de la grippe.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top