Surdiagnostic : pourquoi le dépistage organisé du cancer du sein n’a pas fait baisser la mortalité

Par Thierry Souccar Publié le 09/09/2019 Mis à jour le 10/09/2019 Edition Abonné
Enquête

La majorité des femmes qui se soumet à une mammographie de dépistage n'en tire aucun bénéfice, et celles qui en bénéficient sont probablement moins nombreuses que celles qui en subissent les conséquences négatives.

Le dépistage par mammographie concerne les femmes de 50 à 74 ans, sans symptômes ni facteurs de risque particuliers de cancer du sein, (autre que leur âge). Elles sont invitées à passer une mammographie tous les deux ans. Ce dépistage a fait l'objet de vastes campagnes de promotion par les pouvoirs publics. Il est...

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Retrouvez la suite de votre article en vous connectant à votre espace personnel.

Je m'identifie
Pas encore abonné ?

Accédez à des articles et conseils exclusifs en vous abonnant pour seulement 39 € / an.

Je m'abonne
Publicité

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top