Cancer du sein : manger méditerranéen protégerait d’une forme agressive

Par Lanutrition.fr Publié le 16/03/2017 Mis à jour le 11/04/2017
Actualité
Après 50 ans, les femmes qui mangent méditerranéen ont un risque plus faible de cancer négatif aux récepteurs estrogéniques.

Les femmes ménopausées qui suivent un régime de type méditerranéen ont un risque nettement réduit d’une forme de cancer du sein, ceux qui n’expriment pas les récepteurs aux estrogènes, selon une étude prospective néerlandaise sur 62 573 femmes, et une méta-analyse conduite par ses auteurs. Ces cancers (environ 30% des tumeurs mammaires) ont souvent un mauvais pronostic.

Mais les chercheurs n’ont pas trouvé que les femmes qui mangent méditerranéen ont moins de risque de cancer exprimant les récepteurs aux estrogènes (la majorité des cancers), ni moins de risque de cancer du sein, tous types confondus.

Le régime méditerranéen se caractérise par la faible consommation d’aliments ultra-transformés, et par une consommation régulière de fruits, légumes, légumes secs, produits céréaliers peu transformés, huile d’olive, noix, avec des quantités modérées de viande, produits laitiers fermentés et de vin. 

 

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top