Diabète : les nouveaux médicaments

Par Collectif LaNutrition.fr - Journalistes scientifiques et diététiciennes Publié le 05/06/2007 Mis à jour le 17/02/2017
Quels nouveaux médicaments ont fait leur apparition dans le traitement du diabète ?

Comment sont évalués les médicaments ?

La Commission de la transparence donne au Ministre de la santé des avis sur le rapport coût/utilité des médicaments, sur l'opportunité de leur remboursement et sur toute question touchant à la consommation, au remboursement et à la prise en charge des produits pharmaceutiques remboursables.

Le service médical rendu (SMR) est apprécié par commission de la transparence en tenant compte :

- De la nature de l'affection traitée, notamment son degré de gravité

- Du niveau d'efficacité et du rapport bénéfices/risques du médicament

- Des alternatives thérapeutiques

- De la place du médicament dans la stratégie thérapeutique

L'amélioration du service médical rendu (ASMR)

Niveau I. : Progrés thérapeutique majeur

Niveau II. : Amélioration importante en termes d'efficacité thérapeutique et/ou de réduction des effets indésirables

Niveau III. : Amélioration modeste en termes d'efficacité thérapeutique et/ou de réduction des effets indésirables

Niceau IV. : Amélioration mineure en termes d'efficacité thérapeutique et/ou d'utilité au plan clinique (acceptabilité, commodité d'emploi, observance), complément de gamme justifié ou avantage potentiel lié aux propriétés pharmaceutiques ou au moindre risque d'interaction médicamenteuse

Niveau V. : Pas d'amélioration avec avis favorable à l'inscription

Niveau VI : Avis défavorable à l’inscription collectivité ou Sécurité sociale

ASMR 00 Amélioration difficile à préciser


Diabète


EXUBERA, Laboratoire Pfizer


Qu'est-ce que le diabète ?

Le diabète est une maladie chronique caractérisée par une concentration excessive de glucose dans le sang.

On distingue deux types de diabète :

- Le diabète de type 1 ou diabète insulino-dépendant.

Il est causé par une destruction des cellules ß des îlots de Langerhans qui, dans le pancréas, fabriquent l'insuline. Il se manifeste par une soif anormale, des urines fréquentes et un amaigrissement.

Sans administration d'insuline, les malades risquent d'évoluer rapidement vers un coma puis un décès.

- Le diabète de type 2 ou diabète non insulino-dépendant

Il est lié à la diminution progressive de la sécrétion d'insuline et à l'installation d'un état d'hyperglycémie chronique.

La maladie est habituellement silencieuse, découverte soit à l'occasion d'un dosage de la glycémie fait à titre systématique, soit lors de la survenue de complications.

Les complications, qui font la gravité de la maladie, sont infectieuses, vasculaires ou neurologiques.

Quelles sont les personnes atteintes ?

Le diabète de type 1 apparaît en général chez l'enfant ou l'adolescent. Il représente environ 9 % des cas de diabète en France soit 180 000 personnes.

Le diabète de type 2 s'observe surtout à partir de 50 ans. Il atteint dans 80% des cas des personnes en excès pondéral et sa fréquence augmente nettement avec l'âge. On estime aujourd'hui que le nombre de personnes atteintes en France est de 1 820 000 et ce nombre est en augmentation constante.

Quels sont les traitements actuels ?

Le traitement du diabète de type 1 repose sur l'administration régulière d'analogues de l'insuline par voie injectable. Le schéma d'administration de l'insuline varie en fonction du malade, de ses activités et du type d'insuline utilisé, l'objectif étant de normaliser la glycémie tout en évitant la survenue d'hypoglycémies.

Le traitement du diabète de type 2 repose sur une stratégie globale : régime, pratique d'un exercice physique modéré puis, en cas d'échec, prescription de médicaments anti-diabétiques par voie orale destinés à réduire l'insulinorésistance et la production de glucose par le foie, à stimuler la sécrétion résiduelle d'insuline et à étaler l'absorption alimentaire des glucides.

Dans certains cas, ce traitement est insuffisant pour contrôler la maladie et il faut alors avoir recours à l'insulinothérapie par voie injectable.

Qu'apporte le nouveau médicament ?

EXUBERA, est la première insuline humaine pouvant être administrée par voie inhalée.

Elle est indiquée dans le traitement du diabète de type 1, en complément à l'administration d'insulines par voie sous-cutanée. Dans le diabète de type 2, elle est proposée aux malades insuffisamment contrôlés par les antidiabétiques oraux et chez lesquels un traitement par l'insuline est nécessaire ; son mode d'administration par voie inhalée offrant une alternative intéressante pour les malades ne souhaitant pas recourir aux injections sous-cutanées.

Diabète de type 2 de l'enfant


GLUCOPHAGE, Laboratoire Merck Santé – ASMR III


Qu'est-ce que le diabète de type 2 chez l'enfant ?

Le diabète est une maladie chronique caractérisée par une concentration excessive de glucose dans le sang.

Le diabète de type 2 est lié à une diminution progressive de sécrétion d'insuline et à l'installation d'un état d'hyperglycémie chronique. La maladie est, au début de son évolution, asymptomatique ; elle est découverte soit fortuitement lors d'un dosage systématique de la glycémie, soit à l'occasion de survenue de complications.

Les complications peuvent être infectieuses, vasculaires ou neurologiques. Elles sont sources de handicap, diminuent la qualité de vie et sont éventuellement causes de mortalité.

Le diabète de type 2 est essentiellement une maladie de l'adulte. Cependant, sa survenue chez l'enfant est possible.

Quelles sont les personnes atteintes ?

Le diabète de type 2 chez l'enfant connaît une augmentation de fréquence, probablement notamment en raison de la prévalence croissante de l'obésité dans cette population.

On considère qu'en France, entre 350 et 500 enfants seraient aujourd'hui porteurs d'un diabète de type 2.

Quels sont les traitements actuels ?

Le traitement du diabète de type 2 chez l'enfant repose avant tout sur la prescription d'un régime hygiéno-diététique et des recommandations de pratique d'un exercice physique régulier.

En cas d'échec, un traitement par insuline peut être prescrit en complément de ces mesures.

Qu'apporte le nouveau traitement ?

GLUCOPHAGE, chlorhydrate de metformine, est un biguanide antidiabétique administré par voie orale, qui possède un effet antihyperglycémiant, en réduisant le taux de sucre dans le sang à jeun et après le repas.

C'est le premier antidiabétique pris par voie orale qui pourra être prescrit chez l'enfant de plus de 10 ans.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRISTORE, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top