Levothyrox : l’ANSM réaffirme la stabilité de la nouvelle formule

Par Julien Hernandez Publié le 11/07/2018 Mis à jour le 11/07/2018
Actualité

L’Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé (ANSM) vient de publier les résultats d’une analyse chimique du nouveau Levothyrox® suite aux résultats troublants de celle financée par l’Association Française des Malades de la Thyroïde (AFMT).

Le Levothyrox®, ce fameux médicament à base de lévothyroxine, une hormone thyroïdienne de substitution (T4) donnée aux personnes hypothyroïdiennes, fait l'objet d'une polémique depuis la mise sur le marché en France d'une nouvelle formulation, sans lactose.  Certains malades ont eu des symptômes inexpliqués avec cette nouvelle version. C'est pourquoi l'Association française des malades de la thyroïde (AFMT) a diligenté une analyse des lots provoquant des effets indésirables chez les patients.

L’étude de l’AFMT a fait apparaître la présence potentielle de dextrothyroxine dans la nouvelle formule du Levothyrox. C’est la même molécule que la lévothyroxine, le principe actif du Levothyrox® mais avec une forme chimique dans l’espace différente. Cependant, pour un médicament, cette différence de forme peut avoir de lourdes conséquences en termes d’effets. L’ANSM et le laboratoire Merck ont critiqué cette étude pour son manque de rigueur méthodologique et l’ANSM a décidé en retour de conduire ses propres investigations.

Lire aussi : Nouveau Levothyrox : l’avis du spécialiste

L’étude

L’ANSM a donc réalisé une étude d’analyse chimique de la nouvelle formule du Levothyrox®. Réalisée en interne, ces analyses aboutissent à des résultats extrêmement différents de ceux obtenus par l’AFMT. En effet, l’agence confirme que la forme de la lévothyroxine dans l’espace est celle attendue dans les lots analysés (Levothyrox et Euthyrox 2ème génération 50, 100 et 150 mg). Elles attestent aussi de la présence minime et non significative de dextrothyroxine. 

Lire aussi : Nouveau Levothyrox : une explication possible aux symptômes constatés

Un manque d’indépendance préoccupant 

Depuis la mise sur le marché de la nouvelle formule du Levothyrox, le manque de transparence et les conflits d’intérêts sont omniprésents. Ici encore, l’étude conduite n’a pas été déléguée à un laboratoire indépendant et les lots analysés ne proviennent pas de patients ayant subi des effets secondaires, contrairement à ceux analysés par l’AFMT.

Les questions et les doutes des patients planent toujours et la confiance envers les autorités sanitaires décroît.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top