Après un cancer du côlon, mangez des noix !

Par Marie-Céline Ray Publié le 14/05/2018 Mis à jour le 18/05/2018
Article

La consommation de noix, noisettes, amandes, favoriserait la survie après un cancer du côlon.

Les noix sont des aliments très nutritifs, rassasiants, riches en acides gras insaturés, fibres, minéraux, vitamines, et antioxydants. Des études ont montré qu’elles réduisent notamment le risque de diabète de type 2 et de résistance à l’insuline, mais aussi de cancer du côlon.

Lire aussi : 4 raisons de manger des noix et graines oléagineuses

Ce que montre l’étude

Dans une étude parue dans Journal of Clinical Oncology, des chercheurs de l’université de Yale aux Etats-Unis ont voulu connaître l’effet des noix sur la survie et la récurrence du cancer du côlon. Ils ont suivi 826 personnes qui ont eu un cancer du côlon en phase 3, pendant 6 ans et demi après leur traitement de chirurgie et de chimiothérapie. Les participants ont répondu à des questionnaires alimentaires.

Résultats : les personnes qui mangeaient régulièrement des noix présentaient un risque de mortalité et de récurrence du cancer diminué. Plus précisément, par rapport à ceux qui ne mangeaient pas de noix, les patients qui en mangeaient au moins deux portions (1 portion = 30 g) par semaine amélioraient de 42 % leurs chances de survie sans maladie et de 57 % leurs chances de survie tout court. 

Si on ne peut établir de lien de cause à effet, Temidayo Fadelu, principal auteur de l’article, conclut néanmoins que « les résultats soulignent l'importance de mettre l'accent sur les facteurs alimentaires et de style de vie dans la survie au cancer du côlon. »

Les bénéfices étaient surtout liés aux noix issues d’arbres (amandes, noix de cajou, noix de pécan, noix et noisettes), et non aux arachides qui font partie de la famille des légumineuses. D'après Charles Fuchs, directeur du Yale Cancer Center : « Une analyse plus approfondie de cette cohorte a révélé que la survie sans maladie a augmenté de 46 % chez les sous-groupes de consommateurs de noix qui mangeaient des noix plutôt que des arachides. »

Le chercheur explique aussi qu’il ne faut pas avoir peur de manger des noix sous prétexte qu’elles seraient riches en graisses et pourraient entraîner de l’obésité car : « Ce qui est vraiment intéressant, c'est que dans nos études, et dans la littérature scientifique en général, les consommateurs réguliers de noix ont tendance à être plus minces. » D’après lui, une portion de 24 amandes représente 200 calories, dont 14 g de graisses.

En pratique

  • Dans La meilleure façon de manger, LaNutrition.fr recommande de manger une à deux portions de noix et graines oléagineuses par jour. Une portion correspond à 8 noix ou 20 amandes ou 25 noisettes.
  • Préférez les graines nature plutôt que salées, ou grillées, car ces dernières peuvent apporter des produits de glycation avancés (AGE) associés au vieillissement.
  • L’amande est particulièrement riche en fibres, protéines végétales, potassium et calcium. Les noix de Grenoble apportent des oméga-3, des vitamines E et K1. Vous pouvez consommer les noix en en-cas, avec une salade ou dans un muesli.
  • L'alimentation paléo accorde une large place aux graines oléagineuses ; retrouvez des conseils sur le régime paléo dans Je me mets au paléo, Simple comme paléo ou Manger paléo.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top