COVID-19 : la vitamine D recommandée par l’Académie nationale de médecine

Par Sarah Amiri Publié le 27/05/2020 Mis à jour le 27/05/2020
Actualité

L’Académie nationale de médecine recommande désormais le dosage et la supplémentation en vitamine D lors d’un diagnostic de Covid-19.

Pourquoi c’est important

La vitamine D ne joue pas seulement un rôle dans la santé osseuse, elle entre aussi dans le fonctionnement du système immunitaire. En plus d’être anti-infectieuse, la vitamine D est anti-inflammatoire c’est-à-dire qu’elle modère la réponse inflammatoire du système immunitaire lui-même, et inhibe l’orage de cytokines qui est souvent en cause dans les décès infectieux.

« Elle joue un rôle dans la régulation et la suppression de la réponse inflammatoire cytokinique à l’origine du syndrome de détresse respiratoire aigu qui caractérise les formes sévères et souvent létales de Covid-19 » souligne ainsi l’Académie nationale de médecine dans son communiqué du 22 mai 2020.

À lire aussi : COVID-19 : Des taux de vitamine D bas pourraient rendre plus vulnérable, selon une étude préliminaire et Peut-on prévenir l’infection par coronavirus avec de la vitamine D ? (Abonné)

Les recommandations

Voici ce que recommande l’Académie nationale de médecine dans son communiqué :

  • Elle recommande « d’assurer la supplémentation vitaminique D dans toute la population française ».
  • Pour les patients âgés de plus de 60 ans, elle recommande « d’apporter une supplémentation en vitamine D de 800 à 1000 UI/jour dès la confirmation du diagnostic de Covid-19 ».
  • Pour les patients âgés de plus de 60 ans atteints de coronavirus, elle recommande « de doser rapidement le taux de vitamine D sérique et d’administrer, en cas de carence, une dose de charge de 50.000 à 100.000 UI qui pourrait contribuer à limiter les complications respiratoires ».

Pour en savoir plus, lire : Vitamine D mode d'emploi  et Immunité naturelle

En pratique

La vitamine D se synthétise naturellement par exposition au soleil (sans faire rougir la peau). Les aliments en apportent assez peu.

Dans son communiqué, l’Académie note que paradoxalement les populations des pays du sud de l’Europe sont plus susceptibles de développer une carence en vitamine D car les supplémentations ne sont pas systématiques et l’exposition au soleil n’est pas correcte ou bien toujours réalisée avec une protection.

 

Voici les bonnes pratiques pour ne pas manquer de vitamine D tout au long de l’année :

  • Une supplémentation en hiver est nécessaire pour toute la population et en particulier pour les personnes de plus de 60 ans
  • En été, l’exposition du corps (en protégeant le visage) sans crème solaire doit se faire environ 10 à 15 minutes entre 11h et 11h 30 puis entre 14h30 et 15 h (selon votre type de peau, ce temps d'exposition peut être moindre ou supérieur, l'indicateur à prendre en compte c'est que la peau ne doit pas rougir).

Pour en savoir plus, lire : Comment bien s’exposer au soleil pour fabriquer sa vitamine D ? (Abonné)
 

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top