Le curcuma pourrait aider à traiter les démences

Par Lanutrition.fr Publié le 03/10/2014 Mis à jour le 10/03/2017
La turmérone présente dans le curcuma favorise la prolifération des cellules souches neurales, in vitro et in vivo chez le rat.

Une molécule présente dans le curry ouvre de nouvelles perspectives de traitement des démences comme Alzheimer. C’est l'espoir que soulèvent de nouvelles expériences parues dans Stem Cell Research and Therapy et portant sur l’effet d'une molécule du curcuma.

Le curcuma, Curcuma longa, est une des épices présentes dans le curry indien. Les deux principaux composés bioactifs du curcuma sont la curcumine et la turmérone. La curcumine a des propriétés anti-inflammatoires, neuroprotectrices et anti-cancéreuses. Mais les effets de la turmérone sont moins connus.

Lire : Cancer mammaire : la curcumine réduit les tumeurs

Ici, des chercheurs allemands ont testé les effets de la turmérone sur des cellules souches neurales, in vitro et in vivo. In vitro, les chercheurs ont exposé des cellules souches neurales de rat à différentes concentrations de turmérone. Pour leurs expériences in vivo, ils ont injecté de la turmérone dans le cerveau de rats.

Résultats : In vitro, les cellules souches neurales de rat se développaient plus vite en présence de turmérone ; il y avait un effet lié à la dose : plus la concentration de turmérone était élevée, plus les cellules souches neurales se développaient. Ces cellules pourraient jouer un rôle dans la réparation de dommages au cerveau.

In vivo, l’injection intracérébroventriculaire de turmérone a stimulé des zones du cerveau impliquées dans la croissance des cellules nerveuses. Par conséquent, in vitro tout comme in vivo la turmérone a favorisé la prolifération des cellules souches neuronales et la différenciation neuronale des cellules.

Pour les auteurs, « Il est possible que les cellules du cerveau puissent se réparer plus rapidement sous l’effet du curcuma ». C’est pourquoi la turmérone pourrait être une molécule prometteuse pour régénérer des cellules du cerveau dans des maladies neurologiques, d'autant que les traitements médicamenteux sont en échec.

Lire : Alzheimer, trop de médicaments inutiles et dangereux

La cannelle est également prometteuse dans les démences. Parmi les approches intéressantes, figure aussi le régime cétogène, au centre du protocole proposé par le Dr Michèle Serrand (lire un extrait ICI  >>).

Lire aussi : La diète cétogène, un régime thérapeutique (réservé abonnés)

Joerg Hucklenbroich, Rebecca Klein, Bernd Neumaier, Rudolf Graf, Gereon Rudolf Fink, Michael Schroeter and Maria Adele Rueger. Aromatic-turmerone induces neural stem cell proliferation in vitro and in vivo. Stem Cell Research & Therapy 2014, 5:100. doi:10.1186/scrt500

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top