Risquez-vous de souffrir d'insuffisance veineuse ?

Par Elvire Nérin Publié le 14/03/2016 Mis à jour le 09/07/2018
Article

Nous ne sommes pas tous égaux face à l’insuffisance veineuse. Découvrez les facteurs de risques et les conseils d'hygiène de vie qui permettent de vivre en bonne intelligence avec ses jambes.

Vous cumulez plusieurs facteurs de risque et vous souhaitez mettre toutes les chances de votre côté pour garder les jambes légères ? Ou bien vous souffrez d’insuffisance veineuse chronique et vous voulez épargner au maximum votre capital veineux ? Une bonne hygiène de vie et quelques astuces vous permettront de mieux vivre avec vos jambes.

Lire : Adoptez le régime jambes légères

Quels sont les facteurs de risque ?

  • L’âge : plus vous vieillissez, plus vous risquez de voir apparaître des varices
  • Le sexe : les femmes sont 4 fois plus concernées que les hommes
  • Les déséquilibres hormonaux liés par exemple à la grossesse, la ménopause ou la pilule contraceptive
  • Les antécédents de phlébite
  • L’hérédité : un parent atteint d’insuffisance veineuse chronique augmente le risque de souffrir de cette maladie de 30 % et deux parents malades l’augmentent de 75 %
  • L’insuffisance musculaire
  • L’excès de poids
  • Les déséquilibres alimentaires
  • Les vêtements trop serrés et la fatigue plantaire

7 astuces pour garder des jambes légères

  • Bougez ! Le tonus musculaire est essentiel pour le tonus veineux : natation, marche à pied et vélo à volonté. Quelques sports à consommer avec modération : tennis et squash qui exercent des pressions par à-coups, roller et ski alpin qui peuvent comprimer le mollet.
  • Gardez la ligne. Un surpoids important est un facteur de risque d’insuffisance veineuse. Le régime minceur est un allié des jambes légères. Petit bémol : une perte de poids rapide rend les varices plus visibles dans un premier temps mais à terme c'est tout bénef' !
  • Restez au frais. La chaleur est l’ennemie des jambes lourdes car elle contribue à dilater les veines. Evitez les séances de bronzage interminables et les bains trop chauds, fuyez les saunas et abandonnez l’épilation à la cire chaude. Si possible passez vous les jambes à l’eau froide régulièrement : coup de fouet et tonicité garantis !
  • Evitez les vêtements trop serrés. Si votre taille ou vos mollets sont comprimés c’est tout votre système veineux qui peut s’en ressentir.
  • Surélevez les pieds de votre lit de quelques centimètres. Le retour du sang vers le cœur n’en sera que plus facile. A éviter si vous souffrez d’insuffisance cardiaque car cette position augmente le travail du cœur.
  • Au bureau : évitez de rester des heures les jambes croisées, si possible surélevez vos pieds. Levez-vous toutes les heures et marchez quelques minutes.
  • Pensez aux bas de contention. Ils peuvent être d’un bon secours lors d’une grossesse ou à l’occasion d’un long trajet.

Des plantes pour des jambes naturellement légères

Il existe un certain nombre de substances naturelles qui sont utilisées pour soulager l’insuffisance veineuse chronique et parmi elles, des plantes utilisées depuis des siècles dans cette indication.

 

Les plantes veinotoniques stimulent les fibres musculaires et augmentent le tonus de la paroi veineuse.

  • Le fragon (Ruscus aculeatus) ou petit houx que l’on retrouve dans le Midi et l’ouest de la France facilite la contraction des fibres musculaires de la paroi veineuse.
  • L’hamamélis (Hamamelis virginiana) augmente la résistance des veines et diminue la perméabilité des capillaires.

Les plantes veinoprotectrices renferment des flavonoïdes qui protègent l’endothélium de nos vaisseaux.

  • La vigne rouge (Vitis vinifera) améliore la contention de la paroi veineuse et diminue sa perméabilité.
  • Le cyprès (Cupressus sempervirens) prévient et soulage les jambes lourdes grâce aux oligomères procyanidoliques qui tonifient les veines.
  • Le marron d’Inde (Aesculus hippocastanum) augmente la résistance des veines et diminue la perméabilité des capillaires.

Les plantes fluidifiantes diminuent l’agrégation des plaquettes et favorisent la circulation

  • Le mélilot (Melilotus officinalis) est considéré comme un anti-oedémateux.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top