Boissons sucrées et cancer : le lien se renforce

Par Sarah Amiri Publié le 11/07/2019 Mis à jour le 11/07/2019
Actualité

La consommation de boissons sucrées ne cesse de s’accroître en France. Pourtant même celles considérées comme "saines" sont associées, par une étude française qui vient de paraître, à un risque plus élevé de cancer.

Pourquoi c’est important

Le lien entre la consommation de boissons sucrées (sodas, jus de fruits, etc.) et les risques d’obésité, de diabète, d’infarctus, de vieillissement accéléré, de décès prématuré, d’insuffisance rénale commence à être bien renseigné. Mais qu’en est-il de leur potentielle responsabilité par rapport au cancer ? Une étude française publiée dans le British Medical Journal apporte des éléments de réponse.

L’étude

L’étude NutriNet-Santé a été menée sur plus de 100 000 Français adultes en bonne santé, dont 79% de femmes et 21 % d’hommes (moyenne d’âge de 42 ans). Durant 9 années les participants ont dû répondre à des questionnaires sur leur consommation de 3 300 produits et boissons différents dont 97 boissons sucrées et 12 boissons avec édulcorants.
Les hommes s’avèrent de plus grands consommateurs de boissons sucrées au quotidien que les femmes, avec 90,3 ml consommés par jour contre 74,6 ml pour ces dernières. 

En tout, au cours du suivi, 2193 cas de cancers ont été diagnostiqués pour les personnes d’environ 59 ans, dont 693 cas de cancer du sein, 291 cas de cancer de la prostate et 166 cas de cancer colorectal.
Le résultat le plus frappant est que la simple consommation d’un petit verre d’environ 100 ml de boisson sucrée par jour augmenterait de 18% le risque de survenue d’un cancer (tous types confondus) et de 22% pour celui du cancer du sein. Avis à tous ceux qui consomment leur verre quotidien de jus d’orange !

Ce risque de cancer lié à la consommation de boissons sucrées serait en partie expliqué par le surpoids et l’obésité (facteurs de risques du cancer). Le gain de graisse viscérale, indépendant du poids corporel, provoqué par ce type de boisson est lui aussi fortement lié au cancer.

En pratique

Si l’étude ne permet d’établir un lien de cause à effet entre cancer et boissons sucrées, les preuves commencent à s’accumuler sur les méfaits de ces boissons. Il faut noter que les sodas ne sont pas les seules boissons mises en cause dans cette étude car c’est la consommation de jus de fruits 100% pur jus qui contribue le plus fortement à l’apport de sucres ajoutés chez les Français.

C’est d’ailleurs pour cela que LaNutrition conseille depuis plus de 10 ans de considérer les jus de fruits, même sans sucres ajoutés, comme des sodas, même si les recommandations officielles jugeaient encore les jus de fruits comme l’équivalent d’un fruit (ce qui n’est heureusement plus le cas aujourd’hui). Même fait maison, même avec des fibres, un jus de fruit contient énormément de sucre pour 100 ml (au minimum 10 g). Et on boit au minimum 20 ml de jus de fruit à la fois. Cet apport ne se justifie pas nutritionnellement, et peut avoir des effets impressionnants sur l’organisme.

À lire aussi : Cancer et alimentation : tout ce qu'il faut savoir

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top