Coronavirus : trois médicaments testés, premiers résultats dans trois semaines

Par Collectif LaNutrition.fr Publié le 25/02/2020 Mis à jour le 25/02/2020
Actualité

Trois antiviraux font l’objet d’essais cliniques. Les premiers résultats sont attendus en mars.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé le 20 février que les premiers résultats d’essais cliniques conduits en Chine, qui testent trois antiviraux sur des malades infectés par le nouveau coronavirus  COVID-19 pourraient être disponibles dans le courant du mois de mars.
 
Ces médicaments sont d’un côté l’association lopinavir/ritonavir, de l’autre le remdesivir sont actuellement testés dans les hôpitaux de Wuhan (Chine). 
 
Les médecins fondent notamment des espoirs sur le remdesivir de la société Gilead. Le remdesivir a été mis au point pour lutter contre les virus Ebola et Nipah, mais il a montré une bonne activité antivirale contre les coronavirus SRAS et MERS lors d'expériences antérieures sur des cellules et des souris. Il a également montré une assez bonne activité antivirale contre le COVID-19 au niveau cellulaire. 

Des chercheurs des Instituts nationaux de la santé des États-Unis viennent de le tester contre le MERS sur 18 singes rhésus, un modèle animal très proche de l’homme. L’étude est publiée dans PNAS. Tous les singes ont été infectés par le MERS, un virus proche du nouveau coronavirus COVIS-19 dont le taux de mortalité en cas d’infection est très élevé ; les 6 animaux qui n'avaient pas reçu le remdesivir sont tombés malades. Mais les six singes auxquels on a administré le médicament 24 heures avant leur infection par le MERS ne présentaient aucun symptôme respiratoire. Les autres singes ayant reçu l'antiviral 12 heures après avoir été infectés ont présenté des signes de maladie, mais moins que le groupe témoin : la réplication du virus a été inhibée et deux des singes n’avaient aucune lésion pulmonaire, trois autres animaux présentant des lésions mais moins sévères que les groupes non traitées. 
 
Les chercheurs à l’origine de cette étude soulignent que le remdesivir inhibe la réplication des coronavirus in vitro et in vivo et que ces virus ne semblent pas développer de résistance au remdesivir. 
 
Ils souhaitent que ce médicament soit essayé dans des essais cliniques contre le MERS et le nouveau. De fait, un essai randomisé en double aveugle contre placebo teste cet antiviral depuis le 6 février dans plusieurs hôpitaux de Wuhan ; il devrait durer jusqu'à la fin du mois d’avril.
 
Un autre essai clinique à l'hôpital Jinyintan de Wuhan teste la combinaison des deux molécules lopinavir et ritonavir qui sont aujourd’hui utilisés contre le VIH. 
Une étude publiée en 2004 a montré que l'association apporte un "bénéfice clinique substantiel" à des patients atteints du SRAS. 
 
Pour l’instant, le traitement préconisé par les autorités sanitaires chinoises en cas d’infection au coronavirus comprend la prise de deux comprimés de lopinavir/ritonavir et l'inhalation d'une dose d'alpha-interféron nébulisé deux fois par jour.
 

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top