Un simple test sanguin pour diagnostiquer plus tôt certains cancers ?

Par Suzanne Lovell Publié le 30/07/2020 Mis à jour le 30/07/2020
Actualité

Selon une nouvelle étude de l'université d'Exeter au Royaume-Uni, un taux élevé de plaquettes sanguines serait étroitement lié au cancer, en particulier chez les hommes âgés de plus de 60 ans.

Pourquoi c’est important

Soigner au plus tôt un cancer est a priori associé avec de meilleurs taux de survie et de rémission. Mais le diagnostic de cette maladie arrive encore souvent, une fois que le cancer est déjà bien avancé. Différents tests diagnostic sont testés actuellement pour améliorer cela. 

Des chercheurs d'Exeter ont récemment découvert qu’un taux de plaquettes dans le sang anormalement élevé (thrombocytose) était associé à un risque de cancer augmenté. Les plaquettes sanguines, aussi appelées « thrombocytes », sont des grosses cellules produites par la moelle osseuse. Elles jouent un rôle primordial lors de certaines étapes de la coagulation. La valeur normale du taux sanguin de plaquettes est comprise entre 150 000 et 400 000 par mm³.

Si cette association se vérifiait, cela pourrait permettre aux médecins généralistes de dépister les cancers plus tôt. 

L'étude

Dans une étude publiée dans le British Journal of General Practice, les chercheurs ont examiné les dossiers de près de 300 000 patients qui présentaient des taux de plaquettes élevés. Ils ont constaté une corrélation entre une numération plaquettaire se situant à l'extrémité supérieure de la norme et la probabilité d’avoir un cancer sous-jacent.

Sur 68 181 patients de sexe masculin dont les taux de plaquettes sanguines se situaient dans la fourchette haute (soit 326 à 400 000 par mm³), 1869 cas de cancer ont été diagnostiqués en un an. Parmi eux, 720 étaient à un stade avancé de la maladie.  Par ailleurs, les cancers des poumons et du côlon, deux formes agressives et fréquentes, étaient les deux types de tumeurs les plus communément liés à la thrombocytose. 

Il est à noter qu’un tiers des patients atteints de l’un ou l’autre de ces cancers ne présentait aucun autre symptôme de la maladie en dehors de la thrombocytose. 

En pratique

La prévention est essentielle pour lutter contre le cancer. À l’heure actuelle, il existe plusieurs options permettant de diagnostiquer un cancer colorectal ou un cancer des poumons (les deux cancers les plus fréquents chez les hommes). Mais pour ce dernier, aucun dépistage n’est actuellement préconisé, même chez les gros fumeurs.
Si certains produits industriels peuvent favoriser l'apparition d'un cancer bronchique, le tabagisme joue un rôle déterminant dans la survenue de ces tumeurs. Plus de 9 cancers sur 10 sont déplorés chez des fumeurs ou anciens fumeurs.  La principale prévention repose donc sur le sevrage tabagique. 
Afin de mettre toutes les chances de votre côté, adoptez une alimentation protectrice.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top