Vitamine D contre grippe : deux nouveaux témoignages

Par Lanutrition.fr Publié le 22/09/2009 Mis à jour le 10/03/2017
L’intérêt de la vitamine D pour prévenir la grippe se précise, avec deux témoignages de médecins américains.

La vitamine D pourrait jouer un rôle majeur dans la prévention de la grippe, qu’elle soit saisonnière ou qu’il s’agisse de la grippe A (H1N1) « porcine » (lire l’interview de Thierry Souccar). Deux nouveaux indices le suggèrent. Il s’agit de témoignages de médecins américains qui viennent de parvenir au Dr John Cannell, le spécialiste de la vitamine D qui anime le site Vitamin D Council.

Le premier émane du Dr Norris Glick, du central Wisconsin Center (CWC), un établissement fédéral de soins pour handicapés de la ville de Madison. Le CWC, explique le Dr Glick emploie 800 personnes, qui s’occupent en permanence de 275 patients handicapés. Depuis des années ces patients bénéficient d’une surveillance de leur taux sanguin de vitamine D et reçoivent le cas échéant des suppléments de cette vitamine, ce qui signifie que les déficits sont très peu fréquents chez les patients. En juin 2009, le Wisconsin a été le théâtre d’une flambée de cas de grippe « porcine » ; 103 employés du CWC sont tombés malades, victimes de symptômes grippaux. Lorsque des tests ont été pratiqués, ils ont révélé une infection par le virus de la grippe A. En revanche, seul un patient résident du CWC est tombé malade.

Un autre témoignage est fourni par le Dr Ellie Campbell, un généraliste de Suwanee, en Georgie. Le Dr Campbell écrit : «  La Georgie et l’une des 5 états américains ayant connu la plus forte incidence de cas de grippe A (H1N1). Je partage un cabinet médical avec un autre médecin. Je mesure systématiquement depuis des années le taux de vitamine D chez mes patients et je les supplémente le cas échéant. Il ne le fait pas. Il a parmi ses patients entre un cas et dix cas de grippe A par semaine. Je n’en ai pas eu un seul depuis le début de l’épidémie. Tous mes patients reçoivent 2000 à 5000 UI de vitamine D par jour pour maintenir des taux sériques entre 50 et 80 ng/mL. »

Ces témoignages ne sont pas des études à proprement parler mais ils viennent renforcer l’intérêt de la vitamine D comme un des moyens de prévention de la grippe. John Cannell, qui les rapporte, s’indigne de l’inaction des pouvoirs publics américains, qui ne s’intéressent guère à ce moyen potentiel de prévention et il pose la question : « Si nous avons tort et que la vitamine D ne prévient pas la grippe, que risquons-nous de perdre ? Quelques dollars. Et si elle prévient vraiment la grippe ? A ce jour, 41 enfants [aux USA] ont été tués par le virus H1N1 et la saison grippale n’a pas encore commencé ! »

John Cannell demande aux Américains de pétitionner les autorités sanitaires et les parlementaires pour que le dossier grippe – vitamine D soit enfin pris au sérieux.

Pour tout savoir sur la vitamine D et la grippe, lisez aussi les articles suivants :

Pourquoi la grippe frappe en hiver : le rôle de la vitamine D

Comment la vitamine D nous protège des infections respiratoires

Vitamine D et infections respiratoires : les preuves scientifiques

Combien de vitamine D en hiver ?

Combien de vitamine D en cas de grippe A H1N1 ?

Thierry Souccar : « Contre la grippe, il ne faut pas manquer de vitamine D »

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top