Fruits : les vertus de l'exotisme

Par Lanutrition.fr Publié le 18/04/2006 Mis à jour le 06/02/2017
Mangue, ananas, banane, fruits de la passion... Quels sont les atouts nutritionnels de ces fruits au nom de soleil ?  

 

La banane prévient les ulcères

VRAI

La banane possède des effets anti-acides et anti-ulcéreux connus de longue date. Dans des expériences chez le rat, l’ingestion de banane prévient 75% des ulcères induits par un acide. Selon le docteur Ralph Best (université d’Aston, Birmingham, Grande-Bretagne) la banane agit en stimulant la prolifération de cellules et de mucus de l’estomac, qui protège la muqueuse contre l’inflammation. D’autres fruits, comme l’ananas ou la papaye sont aussi anti-inflammatoires, grâce à la présence d’enzymes (respectivement bromélaïne et papaïne). Plusieurs études ont démontré l’efficacité de ces enzymes pour soulager des patients atteints de lupus et surtout d’arthrite rhumatoïde : lorsqu’on a donné des suppléments de bromélaïne à 25 personnes souffrant de cette maladie, la moitié d’entre eux ont connu une nette amélioration. Les enzymes sont détruits par la chaleur (les fruits en boîte en sont dépourvus) et en partie dégradés par l’estomac.

 

Les noix de cajou peuvent améliorer le fonctionnement du cerveau

VRAI

C’est probablement le cas des noix (acajou, pécan), de par leur teneur élevée en bore (un minéral). James Penland, un chercheur du ministère de l’agriculture des Etats-Unis a soumis pendant 4 mois 15 volontaires âgés de plus de 45 ans à un régime alimentaire alternativement pauvre en bore ou riche en noix exotiques. Lorsque les participants consommaient peu de bore, l’activité électrique - et donc mentale - de leur cerveau se trouvait ralentie. Avec le régime riche en noix et fruits (soit 3 mg de bore par jour), tous les tests classiques se trouvaient améliorés. Le bore semble favoriser la réception des signaux véhiculés par les neurotransmetteurs du cerveau.100 grammes de noix d’acajou ou de pécan apportent 2 mg de bore. Un autre fruit, le kiwi, est étudié pour ses effets potentiels sur les fonctions mentales. Les Chinois ne le proposent-ils pas dans le traitement des troubles de l’humeur ? Chris Clark, un chercheur du Ruakura Research Centre (Hamilton, Nouvelle-Zélande) a montré qu'un kiwi mûr renferme des quantités très élevés de l’acide aminé glutamine (956 mg pour 100 g, à comparer avec 68 mg/100 g pour la pomme). La glutamine est le précurseur du neurotransmetteur GABA, un anxiolytique naturel.

 

L’avocat, trop gras, augmente le taux de cholestérol

FAUX

Chacun sait que l’avocat est riche en lipides (14 à 20% de l’apport énergétique). Mais la majorité de ces graisses (80%) sont insaturées, avec une très forte proportion d’acide oléique, auquel l’huile d’olive doit ses effets protecteurs. Des chercheurs australiens du Wesley Medical Centre (Queensland) ont récemment montré qu'en mangeant un avocat à un avocat et demi par jour pendant 3 semaines, on obtient une baisse du cholestérol total (-8,2%) supérieure à celle induite par un régime pauvre en graisses (-4,9%) ! D’autres fruits comme le pomélo ont un effet similaire. Selon une étude conduite par le docteur James Cerda, de l’Université de Floride, la consommation quotidienne d’un à deux pomélos pendant 4 mois, permettrait de faire chuter le cholestérol total de 7,6% et le " mauvais " cholestérol de 10%. Ces résultats sont dus à la teneur particulièrement élevée du pomélo en pectine, une fibre soluble.

 

Les fruits exotiques présentent peu d’intérêt pour les cancérologues

FAUX

Le National Cancer Institute des Etats-Unis investit aujourd’hui des millions de dollars pour éluder les mécanismes d’action de substances comme le limonène, un composé des agrumes qui supprime le processus de cancer dans de nombreux modèles expérimentaux. Le limonène appartient à la famille des terpénoïdes, elle-même membre d’une famille plus large, celle des isoprénoïdes dont font entre autres partie la vitamine E et le bêta-carotène. Charles Elson, un chercheur de l’Université du Wisconsin estime qu'une consommation quotidienne de quelques dizaines de milligrammes d’isoprénoïdes suffit à apporter un certain degré de prévention du cancer chez l’homme. A cet égard, le pomélo est l’un des fruits exotiques les plus intéressants, car il est riche en limonène, mais aussi, pour le pomélo " rose ", en lycopène (un caroténoïde). Le kiwi intéresse aussi les chercheurs. Le professeur Xu Houen (Faculté de médecine, Beijing, Chine) a montré que le jus de kiwi réduit les atteintes chromosomiques chez la souris. Des études chez l’homme sont en cours. Ces effets sont-ils dus à la richesse exceptionnelle du kiwi en vitamine C ? " Il existe en Chine 33 espèces de kiwis ; certaines contiennent peu de vitamine C, mais toutes agissent sur la cancérogénèse. La vitamine C n’est donc pas le seul facteur protecteur ", analyse Xu Houen. L’équipe d’Andrew Waterhouse (université de Californie, Davis) a commencé d’isoler ces agents anti-cancer, des composés phénoliques : " On pensait jusqu’ici que le kiwi était pauvre en phénols. Nous sommes en train de prouver le contraire. "

 

D’où viennent-ils ?

 

 

origine

introduction
Europe

provenance actuelle

ananas

Amérique
centrale

1535

Côte d’Ivoire, Cameroun, Martinique

avocat

Mexique

1600

Espagne, Mexique, Afrique du Sud

Israël

banane

Indonésie
Malaisie

 

Espagne, Cameroun, Côte d’Ivoire Antilles, Amérique Centrale

citron

Cachemire

Rome
antique

Espagne, Antilles, Brésil, Mexique

fruit
de la
passion

Brésil

1629

Côte d’Ivoire, Kenya, Zimbabwe, Burundi, Afrique du Sud, Brésil

kiwi

Chine

1850

France, Italie, Grèce, Nouvelle-Zélande, USA, Chili, Japon

mangue

Inde

1600

Brésil, Pérou, Afrique du Sud, Côte d’Ivoire, Mali, Burkina-Faso, Mexique, Etats-Unis

noix de cajou

Amazonie

inconnue

Inde

noix de pécan

Amérique
du Nord

inconnue

USA

orange

Chine

1000

Espagne, Maroc, Israël, Italie

papaye

Mexique

1650

Espagne, Brésil, Côte d’Ivoire, Afrique du Sud

pomélo

Amérique
du Nord

1800

USA, Israël, Argentine, Afrique du Sud

 

Analyse nutritionnelle de quelques fruits exotiques (pour 100 g)

 

 

ananas

avocat

banane

kiwi

noix de
pécan

pomélo

Energie (kcal)

52

138

90

51

570

42

Glucides (g)

12

0,8

20,5

11

4,4

9,5

Protides (g)

0,5

1,8

1,5

1

9,3

0,6

Lipides (g)

0,2

14,2

0,2

0,3

72

0,15

Fibres (g)

1,2

3

2

1,1

9,5

1,5

Potassium (mg)

250

522

310

295

604

180

Magnésium (mg)

11

33

32

24

142

10

Calcium (mg)

12

16

8

38

73

18

Zinc (mg)

0,25

0,6

0,2

-

-

0,17

Vitamine C (mg)

25

11

10

100

2

44

Bêta-carotène (mg)

0,13

0,185

0,15

0,4

-

0,015

Vitamine B1 (mg)

0,08

0,07

0,05

0,02

0,86

0,05

Vitamine B2 (mg)

0,02

0,16

0,1

0,05

0,13

0,02

Vitamine B3 (mg)

0,2

2

0,65

0,41

2

0,24

Vitamine B5 (mg)

0,16

0,8

0,55

-

-

0,25

Vitamine B6 (mg)

0,07

0,28

0,5

-

-

0,03

Vitamine B9 (mg)

0,01

0,054

-

-

-

0,01

Vitamine E (mg)

1

1,85

-

1,7

3,1

-

Source : Aprifel

Back to top