Cancer du sein : comment la mammographie conduit au surdiagnostic

Par Bernard Duperray Publié le 27/04/2017 Mis à jour le 29/06/2017 Edition Abonné
Enquête

Le dépistage des cancers du sein et son objectif, un diagnostic plus précoce pour mieux guérir, conduit non seulement à un surdiagnostic mais aussi à un surtraitement de la maladie.

Tout a commencé par une évidence a priori intuitivement inébranlable : plus on détecte tôt un cancer du sein, plus la lésion est petite au moment du diagnostic, meilleur est le pronostic. C’est l’impression que donne l’observation clinique superficielle en dehors de toute considération épidémiologique.
A partir...

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Retrouvez la suite de votre article en vous connectant à votre espace personnel.

Je m'identifie
Pas encore abonné ?

Accédez à des articles et conseils exclusifs en vous abonnant pour seulement 39 € / an.

Je m'abonne
Publicité

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top