Comment le stress chronique torpille la mémoire, et comment réagir

Par Lanutrition.fr Publié le 22/03/2017 Mis à jour le 05/12/2017
Enquête

Le stress chronique nous fait multiplier les oublis, en s'attaquant directement aux cellules nerveuses. Mais tout n'est pas perdu.

Avez-vous tendance à oublier des choses quand vous êtes stressé(e) ? Comme quand vous êtes en retard pour un rendez-vous et que vous ne trouvez plus les clés de la voiture ?

Le stress chronique affecte non seulement la mémoire spatiale, celle qui vous aide à vous souvenir des lieux et de l’emplacement des objets, mais il affecte aussi la mémoire à court terme. Des études chez le rat ont montré que le cortisol, l’hormone du stress réduit les synapses - les connexions entre les neurones - dans le cortex préfrontal des animaux, la région du cerveau qui abrite la mémoire à court terme.

Moins de neurones, moins de mémoire, plus d'anxiété

Le stress chronique diminue aussi le nombre de neurones qui participent au traitement de l'information et empêche la génération de nouveaux neurones. Le stress peut ainsi atrophier l’hippocampe, une zone du cerveau qui joue un rôle clé dans la mémoire épisodique. Le déséquilibre qui en résulte peut conduire à une anxiété généralisée, et rendre plus vulnérable aux maladies mentales comme la dépression, le trouble bipolaire, les troubles obsessionnels-compulsifs et le syndrome de stress post-traumatique.

Les troubles anxieux, les difficultés d’apprentissage, les troubles de la mémoire pourraient donc s’expliquer par des événements stressants survenus des années plus tôt.

Comment réagir

La bonne nouvelle, c’est que les chercheurs pensent que les atteintes cérébrales provoquées par le stress et l’anxiété pathologiques sont probablement réversibles par des interventions comme la méditation et les thérapies cognitives et comportementales (TCC). Pour le Dr Dennis Greenberger (Anxiety and Depression Center, Long Beach, Californie), l’un des meilleurs spécialistes internationaux de ces thérapies, «les TCC donnent d’excellents résultats cliniques sur l’anxiété et la dépression, mais on a aussi la preuve que ces thérapies augmentent l’activité neuronale de certaines régions du cerveau, signe que la synthèse de nouvelles cellules nerveuses est relancée

Certaines plantes sont capables de neutraliser les effets du stress sur les neurones et de favoriser leur régénération.

Lire : 3 plantes pour prévenir les troubles de la mémoire dus au stress (Abonnés)

Il faudrait aussi manger sainement, faire de l'exercice si possible dans la nature, avoir un sommeil de qualité et intégrer à son quotidien d’autres pratiques de réduction du stress comme la cohérence cardiaque, les massages ou le yoga.

3 livres à lire si vous éprouvez stress et anxiété 

Sources

Meir Drexler S, Wolf OT. The role of glucocorticoids in emotional memory reconsolidation. Neurobiol Learn Mem. 2016 Nov 18. pii: S1074-7427(16)30315-X. doi: 10.1016/j.nlm.2016.11.008.

Mah L, Szabuniewicz C, Fiocco AJ. Can anxiety damage the brain? Curr Opin Psychiatry. 2016 Jan;29(1):56-63. doi: 10.1097/YCO.0000000000000223. Review.

Goldin PR, Ziv M, Jazaieri H, et al. Impact of cognitive behavioral therapy for social anxiety disorder on the neural dynamics of cognitive reappraisal of negative self-beliefs: randomized clinical trial. JAMA Psychiatry 2013; 70: 1048–1056.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top