De l'alcool pour prévenir le diabète?

Par Marie-Céline Ray Publié le 28/11/2011 Mis à jour le 24/08/2017
Actualité

Une consommation modérée d'alcool diminuerait le risque de diabète de type 2.

Un bon verre de vin peut-il éviter de devenir diabétique ? Une étude parue en juillet 2017 dans Diabetologia portant sur 70.000 Danois a montré que ceux qui buvaient un peu ou modérément avaient moins de risque de diabète que ceux qui ne buvaient pas du tout d’alcool.

Ce que disent les études

Pour ces travaux, les chercheurs ont utilisé les données de la Danish Health Examination Survey, comprenant 28 704 hommes et 41 847 femmes pour savoir s’ils développaient un diabète sur une période de cinq ans. Les chercheurs ont trouvé que ceux qui avaient le moins de risque de diabète buvaient trois à quatre jours par semaine. Chez les hommes, ceux qui consommaient 14 verres par semaine présentaient le risque le plus bas ; chez les femmes, c’était celles qui en buvaient neuf. Le type d’alcool absorbé semblait aussi influencer les résultats : la consommation de vin était associée à un risque moindre de diabète.

Cette étude confirme les résultats d'autres travaux parus en 2011 qui avaient déjà mis en évidence un lien entre la consommation d’alcool et un risque réduit de diabète de type 2. A ce moment-là une équipe de l'université de Harvard sous la houlette du professeur Walter Willet avait analysé le lien entre la consommation de glucides à index glycémique élevé, la charge glycémique de l'alimentation, la consommation d'alcool et le risque de développer un diabète de type 2.

Pour cela, les chercheurs avaient utilisé l'étude des infirmières concernant plus de 80 000 femmes suivies pendant 26 ans. Au terme de l'étude, les femmes qui ne consommaient pas d'alcool et qui avaient une alimentation à charge glycémique élevée ont vu leur risque de diabète augmenter de 30 %. Ce risque était légèrement réduit chez les consommatrices d'alcool, proportionnellement à la dose ingérée. La protection maximale se situant autour de 15 g par jour, aucun bénéfice ne semblant présent au-delà.

En pratique

Franck Hu, co-auteur de l'étude expliquait  alors qu'il n'encourageait pas les gens à boire de l'alcool pour prévenir le diabète mais il pensait que son étude révélait une intéraction intéressante entre les glucides et l'alcool : "Nous encourageons toujours une alimentation pauvre en glucides raffinés. Et pour les personnes qui boivent, elles doivent le faire avec modération."

En effet de tels travaux ne doivent pas encourager à boire plus d’alcool, d'autant qu'il s'agit détudes d'observation ne permettant pas de conclure à une relation de cause à effet. Une consommation excessive est aussi associée à de nombreux risques pour la santé (cancers notamment). Un verre de vin, au cours du repas, semble un bon repère de consommation pour des personnes non abstinentes, qui n'ont pas de problème avec l'alcool bien sûr.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top