Des nanoparticules pourraient éradiquer complètement les virus

Par Lanutrition.fr Publié le 18/07/2012 Mis à jour le 10/03/2017
Actualité

Une nouvelle technique utilisant des nanoparticules vient de se montrer capable d'éradiquer le virus de l'hépatite C dans des modèles de recherche.Une technique qui pourrait révolutionner le traitement des maladies virales et des cancers.

"Interférence par ARN via des nanoparticules" : voilà comment les chercheurs appellent cette nouvelle technologie qui pourrait révolutionner la médecine. Basée sur les travaux du prix Nobel de médecine de 2006, cette technique a pour objectif l'intrusion d'un composant perturbateur, appelé ARN interférant, au niveau de l'ARN, un composant important dans la transmission des informations génétiques, l'expression des gènes ou la production de protéines. Ce perturbateur va empêcher l'activation d'un gêne ou la production d'une protéine ce qui permet théoriquement de lutter contre des microbes ou des maladies génétiques. Cette approche présente un certain nombre de difficultés techniques comme la difficulté à cibler précisément un gène particulier ou à créer un ARN capable d'atteindre les tissus cibles sans provoquer de réponse immunitaire.

Zhongliang Wanga, Hongyan Liu (Université de Floride) ont réussi à mettre au point un ARN interférant à l'aide de nanoparticules qu'ils ont testé en laboratoire sur des cultures cellulaires et sur des souris. Et les résultats sont surprenants : les nanoparticules ont permis l'éradication de plus de 99% des virus de l'hépatite C inoculés aux souris en bloquant leur réplication. Et les effets secondaires ? Ils sont nuls d'après les chercheurs : aucun n'a été observé et aucune réaction anormale du système immunitaire n'a été détectée. Par comparaison, les traitements actuels de l'hépatite C ne sont efficaces que sur 50% des patients.

Les chercheurs ont appelé leur trouvaille des nanorobots. Ils exposent leurs résultats dans la revue médicale Proceedings of the National Academy of Sciences et considèrent que cette technologie pourrait permettre de combattre très efficacement les virus et peut-être le cancer.

Référence

Wang Z, Liu H, Yang SH, Wang T, Liu C, Cao YC. Nanoparticle-based artificial RNA silencing machinery for antiviral therapy. Proc Natl Acad Sci U S A. 2012 Jul 16.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top