Maladies inflammatoires de l'intestin : faut-il adapter son alimentation ?

Par Julien Hernandez Publié le 03/03/2019 Mis à jour le 04/03/2019
Article

Une revue Cochrane récente fait le point sur l'efficacité des interventions diététiques qui pourraient induire (ou maintenir) une rémission des maladies inflammatoires chroniques de l'intestin (MICI) comme la maladie de Crohn ou la rectocolite hémorragique. Détails.

Pourquoi c’est important

Les maladies inflammatoires chroniques de l'intestin (MICI) ne cessent d’augmenter ces dernières décennies, notamment sous deux formes : la maladie de Crohn et la rectocolite hémorragique (RCH ou colite ulcéreuse). Les causes des MICI restent inconnues et la qualité de vie des malades est mauvaise, entre douleurs, hospitalisations fréquentes, et retentissement sur leur vie professionnelle et sociale. Les MICI sont caractérisées par l'alternance de périodes où les malades ressentent les symptômes de la maladie et de périodes de rémission (sans symptômes).

Selon certaines études, l’alimentation pourrait améliorer les symptômes et parfois même induire des rémissions de ces maladies. Une récente revue Cochrane fait le point sur l’état des connaissances actuelles concernant l’efficacité du régime alimentaire sur les maladies inflammatoires de l’intestin.

Lire aussi :  Maladies inflammatoires chroniques de l’intestin : des graisses prometteuses

Ce qu'on peut dire des diverses interventions alimentaires testées

Cette revue a rassemblé 18 essais contrôlés randomisés (1874 participants en tout). Elle a analysé l’impact de différentes alimentations sur la maladie de Crohn (active ou non) et la RCH, active ou non. Voici les résultats : 

Régime pauvre en glucides raffinés

Le régime pauvre en glucides raffinés exclut la majorité des farines, céréales blanches, etc. qui sont accusés de favoriser l'inflammation. Il contient principalement des céréales dont l'enveloppe n'a pas été enlevée (complètes donc).

Sur la maladie de Crohn active :

  • À 4 semaines, rémission de 100 % (4 patients sur 4) contre 0 pour le groupe contrôle (0/3). 

Sur la maladie de Crohn inactive :

  • De 12 à 24 mois, rechute de 67 % (176/264) contre 64 % (193/303) pour le groupe contrôle

Régime sans résidus

Le régime sans résidus est un régime extrêmement restreint en fibres alimentaires (<5 g) et autres composés irritants pour la barrière intestinale (alcool, sodas, charcuterie, fritures, etc.).

Sur la maladie de Crohn active :

  • À 16 semaines, rémission de 44 % (23/52) contre 25 % dans le groupe contrôle (13/51).

Régime bio

Ce régime est majoritairement composé d'aliments issus de l'agriculture biologique. Pour ce qui est de son efficacité sur les MICI, elle semble nulle.

Sur la maladie de Crohn active :

  • À 24 semaines, rémission de 50 % (4/8) contre 50 % dans le groupe contrôle (5/10).

Régime alimentaire guidé par les symptômes 

Un régime alimentaire qui suit les symptômes est une alimentation qui se base sur le ressenti du patient et sur les aliments qu'il consomme avant que ces derniers n'apparaissent. C'est un régime qui semble peu fiable à première vue étant donné qu'il ne se base pas sur des critères objectifs. Pourtant, il apparaît assez efficace dans le cadre des MICI.

Sur la maladie de Crohn active :

  • Rémission de 50 % (16/32) contre 0 % dans le groupe contrôle.

Sur la maladie de Crohn inactive :

  • De 6 à 24 mois, rechute de 48 % (24/50) contre 83 % (40/48) dans le groupe contrôle 

Sur la colite ulcéreuse active : 

  • À 6 semaines, rémission de 36 % (4/11) contre 0 % dans le groupe contrôle (0/10).

Régime pauvre en viande transformée

Un régime pauvre en viande transformée exclut tous types de viande qui ont subi une transformation préalable à la consommation (charcuteries, saucisses, etc.). Les viandes transformées sont aussi parfois pointées du doigt pour leur potentiel inflammatoire. Néanmoins, leur exclusion semble peu efficace pour améliorer les symptômes des MICI.

Sur la maladie de Crohn inactive : 

  • À 48 semaines, rechute de 66 % (63/96) contre 63 % (75/118) dans le groupe contrôle.

Régime anti-inflammatoire 

Comme leur nom l'indique, les MICI se caractérisent par une forte inflammation des muqueuses intestinales. Néanmoins, peu de données existent concernant l'effet d'un régime anti-inflammatoire (basé sur l'index inflammatoire alimentaire) sur ces pathologies.

Sur la colite ulcéreuse inactive : 

  • À 6 mois, rechute de 36 % (5/14) contre 29 % (4/14) dans le groupe contrôle. 

Régime sans carraghénanes

Les carraghénanes sont des polysaccharides extraits d'algues rouges. Plus connu sous le nom E407, cet additif sert d'épaisissant et de stabilisateur pour l'industrie agroalimentaire. 

Sur la colite ulcéreuse inactive : 

  • À 12 mois, rechute de 30 % (3/10) contre 60 % (3/5) dans le groupe contrôle. 

Régime sans produits laitiers

Un régime sans produits laitiers exclut toutes formes de denrées issues du lait d'un mammifère ou en contenant (lait, yaourt, fromage), souvent accusées de favoriser l'inflammation. L'exclusion des produits laitiers ne paraît pas très efficace contre les MICI.

Sur la colite ulcéreuse inactive : 

  • À 12 mois, rechute de 59 % (23/39) contre 68 % (26/38) dans le groupe contrôle.

Avec des données aussi contradictoires et disparates sur de si petits échantillons, les scientifiques concluent que l'efficacité de l'alimentation sur les MICI semble incertaine.

Lire aussi : Maladie de Crohn : l'alimentation aussi efficace que les traitements (et mieux tolérée)

En pratique 

Les études conduites ne permettent pas de démontrer si l’alimentation est ou non efficace pour améliorer les symptômes de ces maladies. Néanmoins, vous n’avez rien à perdre à suivre un régime alimentaire guidé par vos symptômes, étant donné que c'est celui qui semble marcher le mieux.

D’autres techniques existent contre les douleurs que provoquent les MICI : l’hypnothérapie, par exemple, semble aider dans la gestion de ces dernières. En revanche, il faut faire attention à ne pas s’auto-diagnostiquer. En effet, si l’hypnothérapie pourra (peut-être) diminuer vos douleurs, elle pourrait être dangereuse en les masquant si vous êtes atteint d’un ulcère/cancer de l’estomac. Evitez également le tabac.

Lire aussi : Côlon irritable : l’hypnose thérapeutique pourrait aider

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top