Bons pour la mémoire et le cerveau : myrtille, fraise, cacao

Par Marie-Céline Ray Publié le 27/03/2017 Mis à jour le 11/04/2017
Article
Les flavonoïdes présents dans des fruits ou du cacao permettraient de limiter la baisse de la mémoire qui survient avec l'âge.

De plus en plus de travaux laissent penser que l'on peut, avec certains aliments, freiner le déclin de la mémoire et des fonctions cérébrales qui survient avec l’âge. Myrtilles, fraises, cacao ont tous fait la preuve de leur efficacité pour conserver de bonnes capacités cognitives. Point commun entre ces trois aliments : leur richesse en polyphénols, et notamment en flavonoïdes.

Après 60 ans : des myrtilles pour la mémoire 

Les myrtilles sont riches en polyphénols aux propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires. Chez le rat, comme le montre une étude de 2010, deux mois d'un régime riche en myrtilles suffisent pour améliorer les performances cognitives, et diminuer stress oxydatif et inflammation dans le cerveau. Mais chez l'homme ?

Dans une étude parue dans la revue European Journal of Nutrition, 13 hommes et 24 femmes âgés de 60 à 75  ans ont été recrutés par les chercheurs de la Tufts University à Boston. Chaque jour, ils ont consommé soit des myrtilles séchées et congelées (24 g par jour, soit l’équivalent  d’une tasse) ou un placebo, pendant 90 jours. Ils ont subi des tests cognitifs au début de l’étude puis à 45 jours et 90 jours.

Les participants qui ont mangé des myrtilles ont fait moins d’erreurs à un test de la mémoire épisodique (California Verbal Learning test). Donc l’ajout de myrtilles à l’alimentation des personnes âgées peut améliorer certains aspects de la cognition.

Une molécule anti-Alzheimer dans la fraise

La fisétine, un flavonoïde naturellement présent dans certains fruits et légumes, comme la fraise ou le concombre, empêcherait la perte de mémoire qui accompagne la maladie d’Alzheimer. C’est le résultat d’une recherche effectuée sur des souris, et dont les résultats sont parus dans Aging Cell.

Ces souris représentent un modèle animal de la maladie car elles développent des symptômes d’Alzheimer moins d’un an après leur naissance. Lorsque les souris ont eu 3 mois, les chercheurs leur ont donné de la fisétine dans leur alimentation quotidienne, puis ils ont testé leurs capacités d’apprentissage à l’aide de labyrinthes.

Résultats : à l’âge de 9 mois, les souris "Alzheimer" qui n’avaient pas eu de fisétine avaient de moins bonnes performances dans les labyrinthes. En revanche, celles qui avaient reçu des doses quotidiennes de fisétine obtenaient des résultats comparables à celles de souris normales, à 9 mois et à un an. La fisétine a donc prévenu les problèmes de mémoire et d’apprentissage des animaux censés développer Alzheimer.

La fisétine a des effets anti-inflammatoires ; elle agit aussi au niveau d’une protéine particulière, appelée p35, qui joue un rôle dans différentes voies biologiques.

Rajeunir le cerveau avec du cacao ?

Dans une étude parue dans la revue Nature Neuroscience, des scientifiques du Columbia University Medical Center (CUMC), montrent que le déclin de la mémoire lié à l’âge, causé par des changements dans une zone spécifique du cerveau – le gyrus denté, peut être amélioré, voire inversé par une intervention nutritionnelle, notamment grâce aux flavanols du cacao.

Dans cette étude, 37 volontaires en bonne santé âgés de 50 à 69 ans ont suivi pendant 3 mois soit un régime riche en flavanols (900 mg avec 138 mg d'épicatéchine par jour) soit un riche pauvre en flavanols (10 mg avec 2 mg d'épicatéchine par jour). Les flavanols ont été administrés sous forme de boisson réalisée notamment à partir d’un procédé exclusif d'extraction des flavanols des fèves de cacao. Le cerveau des participants a été observé par imagerie médicale avant et après l’intervention et les participants ont également été soumis à des tests de mémoire permettant d’évaluer spécifiquement la mémoire contrôlée par le gyrus denté. L’imagerie du cerveau a permis d’observer le volume sanguin dans le gyrus denté.

Les résultats montrent que les participants qui ont suivi le régime riche en flavanols ont connu une augmentation de la circulation cérébrale et présentent des améliorations notables dans la fonction du gyrus denté ; leurs performances au test de mémoire sont nettement meilleures. «Une personne qui avait au début de l’étude des performances de mémoire caractéristiques d’une personne de 60 ans présentait après le régime riche en flavanols une mémoire caractéristique d’une personne de 30 ou 40 ans» dit le Dr Small, auteur de l’étude. Même s’il ajoute que les résultats de cette étude doivent être confirmés sur une population plus large.

En pratique

2 conseils de consommation :

  • Chaque jour : 2 carrés de chocolat à plus de 90% de cacao 
  • 2 à 3 fois par semaine : un petit bol de fraises (fraîches, séchées, congelées) et/ou de myrtille

2 livres 

 

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top