Une étude dresse un état des cancers par région

Par Marc Gomez Publié le 24/01/2019 Mis à jour le 24/01/2019
Actualité

On compte un peu moins de 400 000 nouveaux cas de cancer chaque année en France, et un peu moins de 150 000 décès, mais ces chiffres recouvrent des disparités régionales fortes.

 Santé publique France publie la répartition géographique (régionale et départementale) de 24 cancers à partir de données sur l’incidence et la mortalité, recueillies entre 2007 et 2016.

  • Il apparaît que les cancers de la sphère oro-pharyngée, mais aussi de l’oesophage, du foie et des testicules, sont sur-représentés dans les régions Bretagne et Hauts-de-France, notamment chez les hommes. Les cancers oro-pharyngés sont en partie liés à une consommation élevée d’alcool et de tabac.
  • La Nouvelle Aquitaine, la Provence-Alpes-Côte d'Azur et l'Auvergne-Rhône-Alpes sont particulièrement concernées par le cancer de la thyroïde.
  • Le cancer de l’utérus est plus fréquent dans le Grand Est, le cancer du poumon en Corse, tandis que la mortalité liée au cancer de la prostate est plus élevée en région Centre. Le Sud-Ouest est plus touché que les autres régions par des cancers du système nerveux central.
  • La situation est globalement plus favorable en Occitanie et Auverge Rhône-Alpes.

Comment interpréter ces chiffres ?  Ils reflètent en partie une réalité d’exposition, par exemple pour les cancers de la sphère aérodigestive en Bretagne. Ils peuvent aussi révéler des différences d’accès aux soins et au diagnostic ou des différences dans la structure des populations étudiées. Enfin, des facteurs environnementaux comme l’ensoleillement peuvent en moduler les résultats.

A lire aussi : Index glycémique, charge glycémique et risque de cancer et Que manger pour prévenir le cancer ?

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top