COVID-19 : L'air conditionné aide-t-il à propager le coronavirus ?

Par Marc Gomez Publié le 16/04/2020 Mis à jour le 16/04/2020
Actualité

C’est ce que suggère une étude chinoise sur 3 familles ayant dîné dans le même restaurant climatisé.

Pourquoi c’est important 

Une étude sur 10 cas de contamination au coronavirus, englobant trois familles qui ont dîné dans le même restaurant de Guangzhou, une ville du sud de la Chine, suggère que la climatisation peut favoriser la transmission des gouttelettes entre clients.

L’étude est publiée dans l'édition de juillet d'Emerging Infectious Diseases.

Ce que dit l’étude

Le premier des 10 patients était revenu le 23 janvier de Wuhan, où le coronavirus avait été signalé pour la première fois en décembre. Cette personne a déjeuné avec trois membres de sa famille le lendemain dans un restaurant climatisé sans fenêtre. Deux autres familles se sont assises à des tables voisines, avec environ un mètre de séparation. Les trois familles se sont trouvées dans le même restaurant pendant environ une heure.
Le premier patient a eu des symptômes évocateurs de l’infection au coronavirus (fièvre, toux) plus tard dans la journée et s’est rendu à l'hôpital. En l’espace de deux semaines, quatre autres membres de sa famille, trois membres de la deuxième famille et deux de la troisième famille sont tombés malades.

L’enquête laisse entendre que le premier patient était la seule source connue d'exposition des deuxième et troisième familles au virus.

« Un fort flux d'air du climatiseur a pu propager des gouttelettes entre les trois tables. (…) Le facteur clé de l'infection était la direction du flux d'air », conclut le rapport des enquêteurs du Centre de contrôle et de prévention des maladies de Guangzhou.

Ils notent que 73 autres clients qui ont dîné au même étage ont été en contact étroit avec le premier patient, mais qu'ils n’ont présenté aucun symptôme de COVID-19 pendant une mise en quarantaine de 14 jours et les tests pratiqués sur eux sont restés négatifs. Aucun membre du personnel travaillant au restaurant n'a été infecté.
Six échantillons prélevés en sortie et en entrée de l’appareil de climatisation ont tous été testés négatifs. « Cette constatation s’accorde moins bien avec la transmission par aérosol, indique le rapport. Cependant, les aérosols ont tendance à suivre le flux d'air, et les concentrations plus faibles d'aérosols à de plus grandes distances ont pu être insuffisantes pour provoquer une infection dans d'autres parties du restaurant. »


En pratique

Cette constatation doit être considérée comme préliminaire. Mais s’il se confirme que la climatisation est à l’origine de cette transmission, alors les restaurants devraient augmenter l'espace entre les tables et améliorer la ventilation pour réduire le risque d'infection, indiquent les chercheurs. 

Pour en savoir plus, lire : Distanciation physique contre le COVID-19 : un mètre n’est pas suffisant (Abonné)

Références
  1. Lu J, Gu J, Li K, Xu C, Su W, Lai Z, et al. COVID-19 outbreak associated with air conditioning in restaurant, Guangzhou, China, 2020. Emerg Infect Dis. 2020 Jul 

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top