COVID-19 : Un quart au moins des personnes infectées pourrait n’avoir aucun symptôme

Par Marc Gomez Publié le 02/04/2020 Mis à jour le 02/04/2020
Actualité

Ces personnes asymptomatiques peuvent disséminer le virus sans le savoir. Les chercheurs sont donc de plus en plus nombreux à conseiller le port de masques, même lorsqu’on est en apparente bonne santé.

Une part importante des personnes infectées par le coronavirus, peut-être 25%, peuvent ne pas présenter de symptômes, selon le directeur des Centers for Disease Control and Prevention (CDC) américains. Et des données préliminaires en provenance d'Islande suggèrent que la moitié des personnes ayant été exposées au virus n'a pas développé de symptômes. Ce nombre élevé rend la pandémie difficile à contenir car ces personnes asymptomatiques peuvent disséminer le virus. 

Lire Immunité naturelle, de Thierry Souccar

Cette découverte pourrait conduire les autorités sanitaires de nombreux pays à conseiller aux personnes en bonne santé apparente de porter un masque, chose que beaucoup se refusaient à faire.

Lire notre dossier complet : Les bons gestes face au coronavirus 

Jusqu'à 50% des personnes infectées n'auraient pas de symptômes 

Les CDC s’appuient sur plusieurs observations. Par exemple, jusqu'à 18% des personnes infectées par le virus sur le bateau de croisière Diamond Princess n'ont jamais développé de symptômes. Par ailleurs, une équipe d'épidémiologistes de Hong Kong estime que 20 à 40% des transmissions en Chine se sont produites avant l'apparition des symptômes.

Mardi 31 mars, l'Islande avait testé plus de 17 900 personnes pour une exposition au virus - près de 5% de sa population (360 000). L'hôpital universitaire national teste les personnes à haut risque ou présentant des symptômes, et la société privée DeCODE Genetics la population générale. Ce dernier programme de dépistage accepte tous ceux qui ne présentent pas de symptômes et qui ne sont pas actuellement en quarantaine. DeCODE, une filiale de la société américaine de biotechnologie Amgen, a testé environ 9 000 personnes sur la base du volontariat. Bien que moins de 1% des tests effectués aient été positifs pour le virus, environ la moitié des personnes testées positives a déclaré qu'elle n'avait pas eu de symptômes, ou ne les avait pas remarqués.

Ce niveau élevé de propagation sans bruit peut aider à comprendre pourquoi le nouveau coronavirus est le premier virus non grippal à déclencher une pandémie

Cette situation conduit de nombreux experts d’aller à l'encontre des recommandations de l'Organisation mondiale de la santé qui déconseille toujours le port des masques par le public ; ils exhortent maintenant tout le monde à porter des masques afin d’empêcher ceux qui ignorent qu'ils sont infectés, de le propager.

Un risque dans les endroits clos

Le virus semble se propager à la fois via de grosses gouttelettes et des gouttelettes de moins de cinq micromètres appelées aérosols que les personnes infectées peuvent libérer en toussant, en éternuant mais aussi en expirant simplement. Lors d’une toux, ou d’un éternuement, le virus peut être projeté jusqu’à huit mètres. Mais la charge virale est faible, donc un contact passager avec une personne infectée, ou le fait de croiser quelqu'un à l'air libre ne fait pas courir un risque élevé de contagion.

Le risque augmente avec un contact soutenu - lors d'une conversation en face à face, dans un bâtiment clos comme les églises, dans un avion et plus généralement les endroits clos qui accueillent du public comme les cinémas ou les hypermarchés. 

Plusieurs études ont montré que les personnes infectées par le nouveau coronavirus sont les plus contagieuses environ un à trois jours avant l‘apparition de symptômes. Cette transmission présymptomatique n’avait pas été observée pour les coronavirus à l'origine du SARS et du MERS. 

Pour le Dr Benjamin Cowling, épidémiologiste spécialiste des maladies infectieuses à l’université de Hong Kong, il ne fait aucun doute que les masques devraient être conseillés non seulement pour éviter la dissémination du virus, mais aussi protéger les personnes saines.

À lire aussi : Coronavirus : les masques maison sont-ils efficaces ? et Le coronavirus est-il discrètement présent parmi nous depuis des années ?

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top