De nouvelles recommandations pour prévenir Alzheimer

Par Lanutrition.fr Publié le 10/08/2013 Mis à jour le 10/03/2017
Les recommandations pour prévenir la maladie d’Alzheimer sont proches de celles sur la prévention des maladies cardiovasculaires.

Eviter les acides gras trans et les graisses saturées, manger des fruits, des légumes et des noix, faire de l’exercice physique : voici les grandes lignes des recommandations publiées par le Physicians Committee for Responsible Medicine (PRCM) pour prévenir la maladie d’Alzheimer.

Pathologie neuro-dégénérative caractérisée par le développement de plaques bêta-amyloïdes dans le cerveau, la maladie d'Alzheimer est une forme de démence qui pourrait toucher 100 millions de personnes dans le monde en 2050. Le vieillissement de la population n’est pas le seul responsable de cette évolution ; différents facteurs environnementaux, dont l'alimentation et le niveau d'activité physique, ont été évoqués.

Lire : Maladies neurologiques : plus fréquentes et plus précoces

La maladie d’Alzheimer est incurable ; le seul moyen d'action pour l'éviter reste donc la prévention. Sept principes réduisant le risque de maladie d’Alzheimer ont été présentés lors de l’International Conference on Nutrition and the Brain qui s'est déroulée à Washington les 19 et 20 juillet 2013 :

  • Limiter les acides gras trans et les graisses saturées : d’après le Chicago Health and Aging Project, les personnes qui mangent plus de 25 g de graisses saturées par jour sont 2 fois plus touchées par Alzheimer que celles qui en consomment 2 fois moins. Les aliments gras augmentent le risque d’obésité et de diabète de type 2, deux facteurs de risque de la maladie d’Alzheimer.

Lire : Les graisses saturées mauvaises pour le cerveau

  • Manger surtout des fruits, des légumes et des céréales : ces aliments sont riches en vitamines, folates et vitamine B6, qui ont des rôles protecteurs pour la santé du cerveau. Les études sur les bénéfices santé du régime méditerranéen et plus généralement des régimes riches en végétaux montrent un risque réduit de problèmes cognitifs.

Lire : Le régime méditerranéen améliore les performances cognitives

  • Veiller à consommer 30 g de noix ou de céréales complètes par jour pour apporter de la vitamine E, un antioxydant associé à un risque réduit de maladie d’Alzheimer.
  • Veiller à recevoir 2,4 µg de vitamine B12 par jour (par l’alimentation ou grâce à un complément alimentaire).
  • Eviter les compléments multivitaminés contenant du fer et du cuivre, sauf en cas de prescription médicale. Ces métaux augmentent le stress oxydant.
  • Eviter les les aliments qui ont été en contact avec des ustensils de cuisine en aluminium, même si le rôle de l’aluminium dans la maladie reste controversé.
  • Faire l'équivalent de 40 minutes de marche 3 fois par semaine. Différentes études suggèrent que l’exercice physique est associé à un risque réduit d’Alzheimer. De manière générale, une bonne hygiène de vie favorise une bonne mémoire.

Lire : Un manque de vitamine D et d'oméga-3 impliqué dans la maladie d'Alzheimer

A cette liste s'ajoute :

  • s'exposer régulièrement au soleil pour permettre à la peau de synthétiser de la vitamine D ;
  • consommer des oméga-3, que l'on trouve notamment dans les huiles de poisson...

Pour aller plus loin : Maladie d'Alzheimer. Et s'il y avait un traitement ? du Dr Michèle Serrand (lire un extrait ICI  >>)

Source

A. Barnard. Dietary Guidelines for Alzheimer’s Prevention. Nutritional Conference on Nutrition and the Brain. Juillet 2013.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top