Les statines pourraient entraîner des myopathies auto-immunes

Par Julien Hernandez Publié le 20/08/2018 Mis à jour le 20/08/2018
Actualité

Les statines pourraient engendrer des maladies auto-immunes au niveau des muscles, entraînant une nécrose musculaire.

Pourquoi c’est important

Les statines sont les médicaments prescrits pour faire baisser le taux de cholestérol et diminuer le risque d'infarctus. On connaît déjà quelques effets secondaires néfastes des statines – sur le système musculo-squelettique. Ces effets (douleurs musculaires, rhabdomyolyse) disparaissent à l’arrêt du traitement.

Lire : comment les statines abîment les muscles

Mais récemment des chercheurs australiens ont identifié un lien préoccupant entre statines et myopathies inflammatoires idiopathiques (MII)… avec des effets secondaires qui peuvent être irréversibles.

L’étude

Pour cette étude, les chercheurs ont évalué chez des patients atteints de myopathie inflammatoire (MII) et des personnes en bonne santé (servant de groupe contrôle) la prise de statines. Résultats : l’exposition aux statines était supérieure de 68 à 92 % chez les patients atteints de MII par rapport au groupe contrôle.

Pour les auteurs, la conclusion est claire : prendre des statines expose à des MII. Et comme les statines sont de plus en plus prescrites, ces effets secondaires doivent être, selon eux, plus étudiés afin d’être mieux compris. 

D’autant que ces troubles sont loin d’être similaires à ceux qui étaient déjà connus et réversibles par le seul arrêt du traitement. Ces myopathies inflammatoires idiopathiques sont auto-immunes : elles résultent de la formation d’auto-anticorps contre l’enzyme cible des statines (l’hydroxyméthylglutaryl – coenzyme A réductase ou HMG Coa réductase). Si aucun traitement immunosuppresseur n’est entrepris, l’évolution de la maladie peut aller jusqu’à la nécrose musculaire irréversible. En pratique 

En pratique

L’utilité des statines (tout comme l’implication du cholestérol) dans les maladies cardiovasculaires est controversée en particulier en prévention primaire, chez les femmes et chez les personnes âgées. Pour le Dr Michel De Lorgeril, spécialiste du régime méditerranéen, auteur de L’horrible vérité sur les médicaments anti-cholestérol, les effets indésirables des statines, dont le risque de diabète, l'emportent sur des bénéfices éventuels.

Lire aussi : Dr de Lorgeril : « Pourquoi les statines, inefficaces contre un premier infarctus, le seraient contre un second ? »

Plutôt que des médicaments potentiellement toxiques, il préconise dans Prévenir l’infarctus des changements de mode de vie pour se prémunir contre les maladies cardiovasculaires, à savoir :

  • Adoption d'une alimentation de type méditerranéenne
  • Diminution de l'exposition aux polluants (pollution, particules fines, tabac, etc.)
  • Réduction ou gestion du stress, notamment par le renforcement du lien social

Avertissement : n’arrêtez jamais un traitement en cours sans en discuter avec votre médecin. 

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top