Maladie de Parkinson : le golf serait bénéfique pour la mobilité

Par Juliette Pouyat - Journaliste scientifique Publié le 05/03/2021 Mis à jour le 09/03/2021
Actualité

Dans une étude préliminaire, des chercheurs ont montré que la pratique du golf améliorait l’équilibre et la mobilité de personnes atteintes de la maladie de Parkinson plus efficacement que le Taï chi.

Pourquoi c’est important

La maladie de Parkinson est une maladie neurodégénérative du système nerveux qui affecte le mouvement. Elle survient généralement après 60 ans et concerne, en France, entre 100 000 et 120 000 personnes avec 8 000 nouveaux cas déclarés chaque année.

L’exercice physique est bénéfique pour les personnes atteintes de la maladie de Parkinson. Par exemple, le Taï chi (qui combine mouvements lents et fluides et une profonde relaxation) a un effet bénéfique sur l’équilibre et la mobilité des malades. Pourtant, le nombre de malades utilisant l’activité physique comme une aide thérapeutique est encore insuffisant. Dans une nouvelle étude, des chercheurs ont évalué l’impact du golf, un sport populaire parmi les seniors, sur l’équilibre et la mobilité. Leurs résultats seront présentés à la réunion annuelle de l’Académie américaine de Neurologie en avril 2021.  

L’étude

Dans cette étude, 20 personnes atteintes d’une forme modérée de la maladie de Parkinson ont suivi pendant 10 semaines, deux cours hebdomadaires d'une heure de golf ou de Taï chi. Au début et à la fin de l’intervention, les chercheurs ont fait passer un test aux participants afin d'évaluer leur équilibre, leur capacité de marche et leur risque de chute. Pour le test, les participants étaient chronométrés et devaient se lever d’une chaise, marcher sur une distance de 3 mètres puis retourner à la chaise et s’asseoir.

Entre le début et la fin de l’intervention, les participants ayant pratiqué le golf étaient 0,96 secondes plus rapides. En revanche, ceux qui avaient pratiqué le Taï chi pendant 10 semaines étaient 0,33 secondes plus lents à leur test réalisé à la fin de l’intervention qu’à celui réalisé au début. De plus, 86% des participants du "groupe golf" étaient enthousiastes à l’idée de continuer l’activité (contre 33% de ceux du groupe Taï chi).

Si ces résultats sont encourageants, il ne s’agit là que d’une étude préliminaire réalisée sur un petit échantillon de malades et qui doit être confirmée par des études complémentaires. 

En pratique

Pour les personnes atteintes de la maladie de Parkinson, l’activité physique est primordiale : yoga, Taï chi et maintenant le golf ont montré des effets bénéfiques sur les symptômes de la maladie. Il existe des thérapies complémentaires, en plus de l’activité physique, qui peuvent aider à soulager les symptômes : l’acupuncture, les massages, le Trager, la technique Alexander

L’alimentation peut également être une bonne stratégie pour soulager les symptômes des malades : poivron, cannelle, poisson seraient bénéfiques tout comme le régime cétogène.

A lire : Le régime cétogène pour votre cerveau, Supernutrition du cerveau

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top