Les atouts santé de la pastèque

Par Lanutrition.fr Publié le 09/08/2010 Mis à jour le 16/07/2018
L'essentiel

Riche en eau, en vitamines et minéraux, la pastèque est le parfait allié de l’été.

Un fruit très désaltérant

Cultivée dans les contrées chaudes, la pastèque s'avère particulièrement rafraîchissante et désaltérante : elle renferme 92 % d'eau, et assure ainsi un apport hydrique précieux quand il fait chaud. En dessert, ou même entre les repas, en collation, elle peut être consommée sans crainte des calories superflues : une portion généreuse de 200 g ne fournit pas plus de 60 kcalories (3 % du total énergétique quotidien !). Pour être bien supportée, elle doit de préférence être dégustée fraîche (mais non glacée).

Des ressources minérales et vitaminiques

La pastèque participe efficacement à la fourniture des apports alimentaires en certaines vitamines : par exemple, une portion de 200 g représente plus de 25 % de l'AJR (ou Apport Journalier Recommandé) pour la vitamine C, et près de 5 % pour les vitamines B1 et B6. L'apport de minéraux et d'oligo-éléments variés contribue à satisfaire les besoins de l'organisme, grâce à leur présence simultanée et sous des formes physiologiquement actives.

Parmi les pigments de la pastèque, on relève la présence de différents caroténoïdes actifs, qui possèdent une activité "vitamine A" (notamment en ce qui concerne les propriétés antioxydantes), et qu'on rassemble sous le vocable "provitamine A" : le gamma-carotène, qui représente un peu plus de 10 % de l'activité vitaminique A totale, le bêta-carotène (30 % de l'activité vitaminique A), et surtout la cryptoxanthine, un pigment jaune orangé qui, à lui seul, concentre plus de la moitié de l'activité vitaminique de la pastèque. A noter que la teneur globale en caroténoïdes actifs peut varier assez sensiblement selon les variétés et les conditions de culture.

De plus la pastèque contient des teneurs intéressantes en lycopène, un caroténoïde qui prévient l’inflammation, et permet également (de manière moindre) de prévenir les maladies cardiovasculaires et le cancer de la prostate.

 

De manière générale, des études ont montré qu’une consommation élevée et quotidienne de fruits et légumes est associée à une diminution du risque cardiovasculaire, de maladies chroniques ainsi que de cancer.

 

Références : 

Heber D, Lu QY. Overview of mechanisms of action of lycopene. Exp Biol Med (Maywood). 2002 Nov;227(10):920-3.

Jian L, Du CJ, Lee AH, Binns CW. Do dietary lycopene and other carotenoids protect against prostate cancer? Int J Cancer. 2005 Mar 1;113(6):1010-4.

Bazzano LA, Serdula MK, Liu S. Dietary intake of fruits and vegetables and risk of cardiovascular disease. Curr Atheroscler Rep. 2003 Nov;5(6):492-9.

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top