Diabète : un jeûne en alternance aussi efficace qu’un régime classique

Par Julien Hernandez Publié le 03/08/2018 Mis à jour le 08/08/2018
Actualité

Manger moins calorique deux fois par semaine est aussi efficace pour stabiliser la glycémie et perdre du poids qu’une alimentation hypocalorique continue en cas de diabète de type 2. 

Pourquoi c’est important

Les médecins conseillent souvent aux patients atteints de diabète de type 2 de perdre du poids, ce qui passe en général par un régime hypocalorique. Mais sur le moyen et long terme, se retreindre tous les jours peut être difficile et frustrant.  Dans une étude récente, des chercheurs ont montré que les patients étaient plus aptes à adopter une restriction calorique intermittente et que celle-ci permettait même de perdre plus de poids tout en étant aussi efficace sur la glycémiequ’une restriction calorique standard. 

L’étude 

Publié dans The Journal of American Medicine Association, cet essai randomisé avait pour objectif de répondre à la question suivante : manger très peu (500-600 kcal/j) deux jours non consécutifs par semaine (2100 kcal les autres jours) – soit une forme de jeûne en alternance – a-t-il le même effet sur le contrôle de la glycémie et le poids qu’une alimentation moins restrictive (mais tout de même hypocalorique : 1200-1500 kcal) tous les jours ?

Les scientifiques ont recruté et séparé en deux groupes 137 diabétiques de type 2 auxquels ils ont fait suivre soit une restriction calorique intermittente (minimum 50 g de protéines), soit une restriction calorique continue (30 % de protéines, 25 % de lipides, 45 % de glucides) pendant 12 mois.

Au terme de l’étude, les deux groupes avaient amélioré leurs paramètres biologiques (glycémie à jeun, hémoglobine glyquée) sans différence significative. Un léger bénéfice à même était constaté en faveur de la restriction calorique intermittente pour la perte de poids. Donc manger (beaucoup)  moins seulement deux jours par semaine est tout aussi efficace que se restreindre tout le temps. 

Les auteurs restent toutefois prudents concernant les patients sous antidiabétiques oraux et sous insuline en expliquant que, pour ces cas particuliers, la surveillance médicale régulière est primordiale.

En pratique 

Si on vient de vous diagnostiquer un diabète de type 2, vous pouvez mettre ce protocole alimentaire en place, avec l’aide d’un(e) diététicien(ne). 

Si vous n’avez pas peur de vous restreindre beaucoup pendant 8 semaines pour avoir la chance (peut-être) d’inverser votre diabète, il existe le protocole de l’université de Newcastle qui a permis à Normand Mousseau, l’auteur de Comment j’ai vaincu le diabète sans médicament de guérir (Normand Mousseau et beaucoup de diabétiques britanniques). Notez qu’il y a plus de chance de succès si le diabète est d'apparition récente (moins de 2 ans et jusqu'à 5 ans). Et pour mettre toutes les chances de son côté, un programme d'exercice physique avec de la musculation est recommandé en plus du changement alimentaire. 

Attention : n’entamez jamais un changement d’alimentation avant d’en discuter avec votre médecin et vos autres praticiens de santé. 

Pour en savoir plus sur les différentes formes de jeûne et leurs liens avec le diabète, lire Le guide complet du jeûne du Dr Fung

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top