L’échec des médicaments secondaires contre le diabète

Par Julien Hernandez Publié le 07/09/2018 Mis à jour le 07/09/2018
Actualité

Les traitements de second plan du diabète n’améliorent pas la stabilisation de la glycémie et pourraient augmenter certains effets secondaires.

Pourquoi c’est important 

Lorsque la metformine (ou autre médicament destiné à contrôler la glycémie) n’est pas assez efficace chez un patient diabétique, il arrive que le médecin lui adjoigne un autre médicament pour renforcer son efficacité ; on parle alors de médicament de deuxième intention ou secondaire.

Aucun consensus n’existe concernant ceux utilisés contre diabète de type 2 (sulfonylurées, gliptines et glitazones). Grâce à l’amas de données provenant de la base de données d’observation des sciences et de la santé, nous en savons désormais un peu plus sur leur efficacité et leurs dangers.

L’étude

Cette étude, d’une ampleur inédite, a donc réuni les données de 246 558 805 patients, provenant de 8 sites différents entre 1975 et 2017. 

L’objectif des chercheurs était d’analyser ces informations afin de conclure quant à l’utilité de ces médicaments sur la baisse du taux d’hémoglobine glyquée (ou HbA1C), un marqueur fiable du contrôle de la glycémie, mais aussi sur leurs potentiels effets secondaires. Les patients de l’étude étaient tous sous metformine. 

Les résultats sont catégoriques : aucune amélioration des taux d’HbA1C n’a été distinguée grâce à ces médicaments. Certains d’entre eux augmentent même les risques d’infarctus du myocarde et de troubles oculaires. 

En pratique

Il semble plus logique de privilégier les changements de mode de vie, en complément au médicament, que d’autres médicaments. Modifier son alimentation et faire de l’exercice permet en effet de lutter aussi contre les complications, nombreuses, du diabète.

Vous pouvez par exemple, passez progressivement à un régime IG, voire à un régime low-carbselon votre physiologie ainsi que la date d’apparition de votre diabète. Plus ce dernier est récent, plus il est facile de recouvrer un état non pathologique sans médicament

Une pratique sportive régulière et une meilleure gestion du stress sont également très importantes.

Ne modifiez pas votre mode de vie sans en parler à votre médecin. 

Lire aussi : diabète de type 2 : oui on peut en guérir !

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top