L'hibernation : une tactique des bactéries pour échapper aux antibiotiques

Par Marie-Céline Ray Publié le 17/12/2018 Mis à jour le 18/12/2018
Actualité

Des chercheurs ont mis en évidence une nouvelle stratégie utilisée par des bactéries pathogènes pour échapper aux antibiotiques sans avoir à muter.

La résistance aux antibiotiques est souvent due à des mutations acquises par les bactéries, par exemple sur leur chromosome. Les bactéries possèdent aussi de petits ADN circulaires, les plasmides, qui peuvent porter des gènes de résistance aux antibiotiques. Ces plasmides s’échangent facilement d’une bactérie à une autre, ce qui favorise la transmission des résistances. Or la résistance aux antibiotiques devient un problème de santé majeur dans le monde.

Lire : Résistance aux antibiotiques : 33 000 morts par an en Europe

Les antibiotiques agissent en empêchant la bactérie de croître. Mais si la bactérie n’est pas dans une phase de croissance,  elle pourrait échapper aux antibiotiques… D’où l’intérêt pour elle de se mettre « en dormance ».

Ce que montre l’étude

Dans une étude parue dans la revue Science signaling, des chercheurs des universités de Copenhague (Danemark) et Tübingen (Allemagne) ont identifié un nouveau mécanisme de tolérance aux antibiotiques. En effet, dans certaines populations bactériennes, des bactéries se développent moins vite que les autres. D’un côté, cela peut ralentir le dynamisme de la population ; mais d’un autre, ces bactéries permettraient aussi la survie en présence d’antibiotiques.

D’après les chercheurs, les bactéries pathogènes peuvent entrer dans un état d’hibernation, jusqu’à ce que la menace des antibiotiques s’éloigne. Ensuite, les bactéries se réveillent et reprennent une « vie normale ». Ceci ne nécessite pas d’acquérir de nouvelles mutations ou de nouveaux gènes. Par exemple, prenons le cas de la bactérie Escherichia coli. Les bactéries E. coli en dormance ne sont pas génétiquement différentes des autres bactéries E. coli, mais cet état de dormance leur permet d’échapper aux antibiotiques. C’est ce qu’explique Kenn Gerdes, professeur de biologie à l’université de Copenhague : « Nous avons étudié les bactéries E. coli d'infections des voies urinaires traitées avec des antibiotiques et supposées être sous contrôle. Avec le temps, les bactéries se sont réveillées et ont recommencé à se propager. »

Les chercheurs ont identifié une enzyme, appelée HipA, qui favorise l’hibernation des bactéries et leur tolérance à de nombreux antibiotiques. HipA est une sérine/thréonine kinase. Elle a pour effet de ralentir la croissance de la cellule et de la faire entrer dans un état de dormance : « L’enzyme déclenche un "programme de survie "que presque toutes les bactéries pathogènes déploient pour survivre dans la nature et résister aux antibiotiques dans le corps.»

Cette enzyme HipA pourrait devenir une cible pour mettre au point de nouveaux antibiotiques, espère le chercheur : « La découverte de cette enzyme est une bonne base pour le développement futur d'une substance capable de combattre les cellules bactériennes dormantes. »

En pratique

De manière générale, plus vous prenez des antibiotiques dans votre vie, plus vos bactéries risquent de développer une résistance aux antibiotiques. C’est pourquoi il est important de réserver ces traitements aux infections qui les nécessitent vraiment. D’ailleurs, malgré les campagnes de prévention (« Les antibiotiques, c'est pas automatique »), la consommation d’antibiotiques en France ne faiblit pas ; elle a même augmenté en médecine de ville au cours de la dernière décennie, d’après Santé publique France.

Les probiotiques, les huiles essentielles, proposent parfois des alternatives. La phagothérapie, qui consiste à utiliser des prédateurs naturels des bactéries, les phages, offre aussi un espoir pour venir à bout de l’antibiorésistance.

Pour aller plus loin : Infections, le traitement de la dernière chance

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top