8 semaines d’exercice suffisent pour modifier le microbiote

Par Sarah Amiri - Diététicienne et journaliste scientifique Publié le 01/02/2021 Mis à jour le 01/02/2021
Actualité

Une activité physique régulière améliore la composition du microbiote et réduit l’état inflammatoire, selon une étude récente.

Pourquoi c’est important

La santé du microbiote intestinal est intimement liée à la santé globale. Si l’alimentation permet de moduler sa composition, il semble que l’exercice physique aussi. Mais si les études concernant les athlètes commencent à s’accumuler, celles relatives à une reprise de l’activité sont moins nombreuses. Des chercheurs ont enquêté sur la question dans une étude publiée dans The International Journal of Sports Medicine.

>> L’activité physique, essentielle pour prévenir l’infection au COVID-19

L’étude

Pour réaliser l’expérience les chercheurs ont recruté 14 femmes âgées de 60 à 75 ans. Elles ont été choisies, car elles ne pratiquaient pas d’activité physique régulière et n’étaient pas sujettes à des troubles de santé particuliers.

Les participantes ont soit suivi des séances combinées d’endurance et de résistance 4 fois par semaine, soit eu des cours d’hygiène de vie. Chaque séance durait environ une heure et était composée de trois parties : échauffement (10 min), exercice en aérobie (20 min), exercice en résistance (25 min) et récupération (5 min).

Au terme des 8 semaines, les scientifiques ont analysé le microbiote des participantes. Ils ont ainsi observé une modification du microbiote comprenant une augmentation du genre Verrucomicrobia, dont Akkermansia, dans le microbiote des femmes ayant fait du sport. Cette famille de bactéries est connue pour être anti-inflammatoire, pour améliorer l’état de la barrière intestinale tout en augmentant le niveau de production d’acides gras à chaîne courte. Ce changement positif est concomitant avec une réduction des bactéries du genre Proteobacteria, famille associée à l’inflammation.

Des études basées sur un échantillon de personnes plus important sont néanmoins nécessaires pour confirmer ces résultats.

En pratique

Les multiples bienfaits de l’activité physique supposent qu’elle fasse partie intégrante de l’hygiène de vie. Voici quelques conseils pour se remettre au sport et rester motivé sur le long terme :

  • Créer un programme adapté
  • Se fixer des objectifs atteignables
  • Utiliser une application
  • Choisir une pratique qui vous plaît 
  • Faire des séances courtes, mais régulières
  • Transformer vos déplacements quotidiens en séance de sport (trajet à pied ou en vélo)
  • Partager ce moment en groupe ou avec un proche

Pour aller plus loin, lire : Déclin cognitif : moins de risques chez les seniors actifs

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top