Petite histoire du kaki

Par Lanutrition.fr Publié le 18/08/2010 Mis à jour le 17/02/2017
L'essentiel

Originaire de Chine où il pousse spontanément, le plaqueminier (la plaquemine est un autre nom du kaki qui est parfois aussi surnommé "figue caque") a été introduit au Japon depuis plus d'un millénaire.

Considéré dans ce dernier pays comme l'un des meilleurs fruits qui soient (on y recense plus de 800 variétés cultivées), le kaki fait partie des produits traditionnellement dégustés pour célébrer le nouvel an.

Il semblerait que le kaki ait fait son introduction en Europe dès 1789, mais il faut attendre 1869 pour que des premiers essais d'acclimatation soient tentés au Muséum d'Histoire Naturelle et 1873 pour que ce fruit fasse sa première apparition chez les marchands de comestibles de Paris. Un ingénieur des constructions navales nommé Dupont installa, à Toulon, une collection de 27 variétés de plaquemines. Ce fruit connut en Provence un succès certain et, en 1931, un guide de voyage n'hésitait pas à recommander plus particulièrement le kaki du Cannet et celui de Marseille. Il n'est plus rare d'observer de nos jours dans le midi de la France, d’étonnants arbres qui, au milieu de l'hiver, porte sur leurs branches dénudées des fruits bien orangés.

 

A découvrir également

Back to top