Quel sport pour préserver la mémoire ?

Par Sarah Amiri Publié le 05/01/2009 Mis à jour le 28/09/2020
Actualité

Des chercheurs mettent en lumière les effets de la durée et de l’intensité du sport sur différents types de mémoire. Dernière en date : la mémoire procédurale.

Vous voulez prendre soin de votre mémoire ? Faites du sport ! C’est ce que suggère une nouvelle étude publiée dans la revue Scientific Reports. Mais selon le type de mémoire qui vous fait défaut, le sport à choisir ne sera pas toujours le même. Cette équipe de chercheurs s’est intéressée avec une série d’études aux différents types de mémoires, et à quelles activités physiques les activent. Sa dernière étude concerne la mémoire procédurale.

L’étude

Pour tester l'effet du sport sur la mémoire procédurale (mémoire des savoir-faire moteurs), les scientifiques ont demandé à un groupe de 15 hommes en bonne santé, qui n'étaient pas des athlètes, de passer un test de mémoire dans trois conditions liées à l'exercice physique :

  • Après 30 minutes de cyclisme modéré,
  • Après 15 minutes de cyclisme intensif (effort fourni à 80% de leur fréquence cardiaque maximale),
  • Après une période de repos.

« L'exercice était le suivant : un écran montrait quatre points placés les uns à côté des autres. Chaque fois qu'un des points se transformait brièvement en étoile, le participant devait appuyer sur le bouton correspondant le plus rapidement possible », explique Blanca Marin Bosch, principale auteure de l’étude. « Il suivait une séquence prédéfinie et répétée afin d'évaluer précisément la façon dont les mouvements étaient appris. C'est très similaire à ce que nous faisons lorsque, par exemple, nous apprenons à taper sur un clavier le plus rapidement possible. »

Résultats : «  Après une séance de sport intensive, la performance était bien meilleure ».

En plus des résultats des tests de mémoire, les scientifiques ont observé des changements dans l'activation des structures cérébrales grâce à l'IRM et ont réalisé des tests sanguins pour mesurer les niveaux d'endocannabinoïdes, des molécules impliquées dans la plasticité cérébrale, c’est-à-dire la création de nouvelles connexions entre les neurones.

Voici ce qu'ils ont constaté : plus l’activité est intense, plus l’hippocampe (la zone cérébrale de la mémoire) et le noyau caudé (une structure cérébrale impliquée dans les processus moteurs) sont activés. De plus, les niveaux d'endocannabinoïdes suivent la même courbe : plus le niveau est élevé après un effort physique intense, plus les performances du cerveau sont meilleures.

Dans une étude précédente, l'équipe avait déjà montré l'effet positif du sport sur un autre type de mémoire : la mémoire associative. Ils avaient alors observé qu'une séance de sport d'intensité modérée donnait de meilleurs résultats.

 

Toutes les formes de mémoire n'utilisent en effet pas les mêmes mécanismes cérébraux, et toutes les intensités sportives n'ont pas les mêmes effets.

En pratique

Il existe deux manières de faire du sport qui, dans l’idéal, doivent être alternées, car toutes deux apportent des bénéfices différents au niveau du cerveau, outre les bénéfices sur la mémoire. 

   Exercice aérobie     Exercice anaérobie
Type d’exercice Randonnée, vélo, marche nordique, yoga   Sprint, VTT, haltérophilie, entraînement fractionné
Nature de l’exercice  Exercice long/intensité faible  Exercice court/intensité élevée
Carburant  Oxygène + graisse  Sucre
Bénéfices   Augmentation de BDNF (facteur neutrophique)
= Augmentation de la taille de l’hippocampe
+ Neuroplasticité
+ Protection des cellules cérébrales
 Augmentation de l’AMPK
= Régulation du métabolisme
+ Traitement des déchets cellulaires
+ Effet anti-âge
+ Résistance au stress

Dans Supernutrition du cerveau, Max Lugavere propose un planning d’exercice physique alliant ces deux types de sports pour un effet sur les performances cognitives.

Voici le programme hebdomadaire type :

Lundi     Mardi Mercredi  Jeudi  Vendredi Samedi Dimanche
Musculation  Yoga       Vélo Musculation  Yoga Course rapide Randonnée
Références
  1. Blanca Marin Bosch et al, Effect of acute physical exercise on motor sequence memory, Scientific Reports (2020). DOI: 10.1038/s41598-020-72108-1

La sélection

Publicité

Les meilleurs livres et compléments alimentaires sélectionnés pour vous par NUTRIVI, la boutique de la nutrition.

Découvrir la boutique logo Nutrivi

A découvrir également

Back to top